Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

2 février 2016 2 02 /02 /février /2016 22:33
Coeur qui saigne
Coeur qui saigne

Un poème pour le deuil d'un enfant

À JAMAIS

Une ombre vint planer, tel un aigle, dans mon sein.

Un souffle d'ardeur de ton coeur me rejoint, à jamais me retient,

à jamais vit dans ma chair en sursis.

Une ombre de l'aurore surgit, planant dans mon âme se souvenant,

ombre de ton ombre, chair de ma chair, corps de mon corps,

tu fus.

Une présence dans mon éternel rêve

tu es.

Une ombre surgit ranimer dans mon sein ce qui advint.

À jamais impossible destin,

à jamais dans nos âmes lotus cristallin ouvert au destin.

Partager cet article

Repost 0
Published by Marlo
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Catégories