Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

18 juin 2007 1 18 /06 /juin /2007 22:06
Et pourquoi pas un de mes

MASQUES MURAUX VEGETAUX,


ça fait un moment que je n'en ai plus mis et ça me remettra dans le bain... ou plutôt dans le blog après un week end à la montagne et bain thermal en plus par un temps radieux. Je suis bronzée comme si j'étais allée au Caraïbes mais j'avais vraiment besoin de me reposer et l'eau thermale, chaude avec vue sur un panaorama grandiose des pics plus tellement enneigés par contre, est toujorus bienfaisant. La localité s'appelle en

OVRONNAZ-LES BAINS en VALAIS -

un petit bain thermal de montagne, moderne et rustique avec tous les soins de wellness et santé mais pas le tout grand luxe comme à

 MONTREUX ou LOECEHE-LES-BAINS

et autres ... Mais cela me suffit et j'ai des amis là-haut.

ALors, le masque s'intitule VAGUE SUR LE LAC LEMAN. Le visage est bien évidemment modelé à la main et il est une pièce unique. Les feuilles sont laquée argent. La pleine lune je l'ai beaucoup travaillée pour lui donner du relief - techniques mixtes avec des laques diverses mates, brillantes, etc... Chaque feuille est choisie en fonction du  mouvement ondulant, donc il fallait que j'ai une quantité folle de feuilles à disposition pour trouver les bonnes car rien ne devait  pertuber le mouvement de la composition qui doit représenter les toutes petites vagues du Léman un soir de pleine lune. J'avais été invitée à une grande réception au bord du lac et les portes fenères s'ouvraient sur cette nuit d'une lune gigantesque et la beauté du lac. Ainsi ce souvenir c'est imprimé dans mon souvenir et j'en ai fait le masque que voici.






VAGUE DU LEMAN A LA PLEINE LUNE













Le Lac .... Chez nous à Genève la grande régate du

Bol d'OR 2007 SUR LE LAC LEMAN

- grande tradition qui commence à se hisser au niveau international vu la participation des plus grands skippers francais notamment comme Alain Gautier, Loïck Perron, Ellen McArthur, Yves Ravussin (Ch) a eu lieu ce samedi passé. 516 bateaux au départ, vous pouvez vous imaginer la ligne de  départ mais il y en a eu deux cette années, à l'avant les grands catamaran bien plus rapides et à l'arrière le gros des voiliers normaux afin d'éviter les colisions, et 3500 participants....! Il faut faire l'aller et retour du lac. Parfois cela prend une journée comme cette fois-ci et d'autre, par manque de vent, les premiers arrivent le lendemain matin ,,, Le lac Léman est intéressant pour la navigation car il y a beaucoup de vents qui peuvent descendre brusquement des montagnes alentours ce qui fait que la navigation est très variée; il faut veiller constamment (contrairement à l'Atlantique ou les vagues et les vents sont bien plus réguliers et où un navigateur peut dormir durant deux heures par ex.) et les décisions tactiques sont essentielles; il y souvent des trous d'air ou des levées de vent brutales. C'est ce qui s'est passé cette fois-ci entre les premiers catamarans: Alain Gautier était en tête des grands catamarans Décision 35 (je peux vous dire qu'ils sont grands et beaux et file au moindre petit vent) et s'est fait doublé à mi-parcours par Loïck Perron qui a choisi l'autre côté du lac à un certain moment et a attrappé le vent qui l'a mené à la victoire!

Alinghi fut deuxième sans M. Bertarelli qui est resté à Valence pour l'AMERICA CUP, vous savez, le grand évènement à venir prochainement à VALENCE et le catamaran équipage FEMMES uniquement LADYCAT (j'adore le nom) de la soeur de Bertarelli fut cinquième! Bravo les femmes!!! Vous ne pouvez pas vous imaginez combien c'est beau de voir tous ces bateaux surtout au départ, lorsque tous les SPy s'ouvrent (grandes voiles rondes très légères pour capter le maximum de vent qui s'ouvrent à l'avant du bateau comme un gigantesque ballon de toutes les couleurs vives) .Par contre les catamarans ont d'énormes voiles argentées, bleuteés, grises iridescentes, de la couleur des vagues dans lesquelles se reflètent le soleil - très impressionantes et quand il file sur un flotteur avec tous les beaux gars assis dessus, c'est wuaou!!! vraiment beau!

Bref, cette année nous avons eu des invités: trois catamarans archi -rapides, des Extrêmes 40 mais pour lesquelles les airs étaient trop faibles. Cependant, ils ont admiré la course et le paysage qui n'existe forcément pas en mer - des montagnes enneigées d'un côté et des vignobles de l'autre, très majestueux. Le LAC LEMAN est tout juste le plus grand d'Europe après le Lac de Constance et par endroits il est très large.. Et puis l'esprit sportif de la régate, l'organisation, etc.. Des miliers de spectateurs ont assisté à l'évènement bein évidemment qui n'est d'ores et déjà plus qu'une histoire uniqement locale.
   _________________________________________________________________________


Quant à la Votation sur la Révision de l'Assurance Invalidité

dont je vous ai parlé en long et en large, est bien le peuple à voté pour donc, les handicappés seront privés et il faudra voir comment tout ça va se développer - je prédis des problèmes car on ne pourra pas si facilement les intégrer dans des entreprises car il ne le peuvent tout simplement pas et les entreprises n'ont pas le temps pour eux.. La prochaine votation est déjà agendée pour le financement plus solide de  cette assurance -  ce qui aurait dû être fait en premier, à mon avis mais le calcul politique fut très malin - d'abord on fait voter la coupe des prestations et après le financement car si on votait d'abord le financement et  la coupe en second , cette dernière n'aurait pas passé la rampe,  les gens pensant qu'il n'y aurait plus lieu d'économiser.... Mais tout ça va tomber sur le dos des cantons car ce sont eux qui vont devoir payer les frais sociaux des personnes encore plus démunies ainsi que les assurances maladies pour les hospitalisations plus fréquentes. Je vois noir!! Je vous devais de vous faire part du résultat  de cette importante votation ici en Suisse. Et dans un autre article je vous parlerai du nouveau


TUNNEL A TRAVERS LES ALPES DU LÖTSCHBERG


mais place à la poésie d'abord!!!



Repost 0
15 juin 2007 5 15 /06 /juin /2007 09:57


En conclusion des mes deux articles sur LA FOLIE, un poème que j'ai écrit pour ma fille qui souffre de SCHiZOPHRENIE, de FOLIE comme on disait couramment.

Et ceci en rapport avec


la VOTATION SUR LA REVISION DE L'ASSURANCE INVALIDITE qui a lieu en SUISSE. VOTEZ NON S.V.P.!


Un témoignage personnel de mère qui vit cette maladie au quotidien avec sa fille depuis qu'elle a éclaté brutalement à l'âge de seize ans, c'est-à-dire, en 1991; cela fait donc seize ans!! Elle ne vit pas avec moi mais dans son appartement non loin, heureusement sinon je ne serais sûrement pas ici pour vous en parler mais au fond du trou et ceci est aussi grâce à l'ASSURANCE INVALIDITE qui lui permet de vivre une vie aussi normale que possible grâce à cette rente mensuelle et garantie dont nous sommes très reconnaissants. Elle ne fut pas facile a obtenir et les investigations ont duré pendant une année malgré le fait que le cas était évident.




TERRIBLES CROCHES


Âme perdue
Dans les méandres de ta vue.

Âme que côtoient les ténèbres funestes
Du terrible Hadès.

Tête qui virevolte dans les révoltes
Ainsi que les voltes du chemin de ton triste destin.

Chimères incrustées
Comme les nacres des crustacés.

Petite âme que le mal obséde
Et que ne soulage nul remède.

Carrousel de criardes rondes
Que tes yeux et ouïes sondent.

Manège tourant en d'infinies rondes.

Esprit dé-placé dans des contrées
De flammes gelées.

Et nul ne t'approche
Et nul ne te décroche
De tes terribles croches.




Et pour clore quelque chose de très beau que je vous recommande d'aller regarder sur:

                          
 WWW.YOUTUBE.COM
 sous rechercher ou search tapez:
                                 WOMEN IN ART


Et vous verrez un DIAPORAMA des plus belles femmes figurant dans les tableaux de peintres célèbres depuis la peinture sur icône Byzantine à l'époque moderne - de la GIOCONDE de LEONARD, BOTTICELLI -  Printemps, les Allemands DÜRER et CRANACH, des hollandais, des Espagnols VELASQUEZ, GOYA, encore des ITALIENS, GAINSBOROUGH je crois, les IMPRESSSIONISTES avec RENOIR, MANET,,,,puis l'ART NOUVEAU, MODIGLIANI, MATISSE, et finalement PICASSO (période bleue je crois). Elles sont toutes ravissantes et belles dans leurs diverses expressions, leur regards. Et ceci accompagné d'une musique de Bach. C'est très très beau!!
 
Repost 0
14 juin 2007 4 14 /06 /juin /2007 08:53























AMOUR MATERNEL - UN DE MES PASTELS



Pour ceux d'entre vous qui ont perdu un être cher  cherchant un peu de réconfort dans mes poèmes, car mon poèmes "UN SILENCE DENSE" est le plus lu depuis un moment, je peux vous raconter ceci:


L'autre jour j'ai reçu un faire-part de naissance de son deuxième enfant de la dernière amie de mon fils. Il y a maintenant 13 ANS qu'il s'est subitement suicidé avec son fusil d'assaut et c'est moi qui l'ai trouvé. Ils se connaissaient depuis un moment mais n'étaient ensemble que depuis peu de temps. Mais son souvenir reste intacte dans la mémoire de cette jeune femme comme aussi dans celle de son meilleur ami qui m'a également fait part de son bonheur à la naissance de sa petite fille. Je ne les ai pas connus longtemps ces deux jeunes gens donc, ce n'est pas parce que j'avais une relation particulière avec eux mais c'est parce que


L'AMOUR LIE AU DELA  DE TOUTES LES FRONTIERES ET PERDURE AU DELA DU TEMPS, AUTREMENT, DANS LES COEURS, DANS LA MEMOIRE, a travers LES EMOTIONS VECUES ENSEMBLE qui SONT TOUT AUSSI SONT marquantes que les faits vécus ensemble. Et au final ce sont LES MEILLEURS QUI RESTENT SUR LE DESSUS DU PANIER





ET C'EST  CE QUI COMPTE!!!


Et je sais que d'autres amis et amies de mon fils se souviennent de lui pour les avoir rencontrés par hasard ici ou là!! Il avait beaucoup d'amis et lors de ses funerailles l'église était bondée et il a fallu deux corbillards pour transporter les couronnes de fleurs. L'émotion était palpable, comme une grande vague d'amour pour ce jeune homme parti tout d'un coup. En écrivant ces lignes les larmes me viennent aux yeux , les larmes que je n'ai pas pleurées durant la cérémonie ni lorsque tout le monde a défilé car je voulais les embrasser tous d'être venus nous honorer de leur présence, honorer le sentiment qu'il avaient, ont pour mon fils.

Je ne peux pas vous en dire plus aujourd'hui car l'émotion me submerge!! Mais,



TOUT PERDURE DANS L'HISTOIRE DES PEUPLES, DU PAYS COMME DANS L'HISTOIRE PERSONNELLE, DANS NOS COEURS ET NOS TETES, NOS TRIPES, NOTRE INCONCSCIENT
Repost 0
13 juin 2007 3 13 /06 /juin /2007 08:11



Pour illustrer l'article précédent sur la folie comme je l'ai vécue et la vit avec ma fille et concernant la Votation Suisse sur la Révision de l'Assurance Invalidité, un de mes Pastels.





OEIL DE FOLIE
























L'aquarelle - "REGARD SUR LA FOLIE"-dans l'article précédent montrait le regard d'un "Normal" posé sur l'état d'une personne souffrant d'un "DEPLACEMENT DE LA RAISON" - traduction du mot Allemand de Folie qui veut exactement dire ce qui se produit - tout d'un coup la raison vire ailleurs, dans un autre monde incompréhensible (les objets incohérents qui sont à côté de la colonne centrale prise dans un mouvement complètment fou, circulaire de couleurs agressives où le noir domine).

Ce PASTEL - "OEIL DE FOLIE" - montre comment un oeil peut exprimer ce phénomène de "virement" en une fraction de seconde du  normal à autre chose de violent qui explose littéralement dans l'oeil de la personne.

Il est bien vrai que l'oeil est le miroir de l'âme. J'ai fait l'expérience de ce genre de situation plusieurs fois de la part de ma fille et même jusqu'à l'explosion de la violence :- deux fois ; j'ai reçus deux fois un coup, une griffure, et vouloir me pousser en bas de l'escalier - ça part en une fraction de seconde pour aucune raison apparente. Et des yeux, j'en ai vus : complètement éteind, complètement ailleurs déjà, vides, morts ... c'est terrible mais aussi des yeux revolver, comme dit la chanson, poignard, dur comme fer et tous les autres, gentils, charmeurs, etc.. heureusement.

Face à la violence gratuite, ma limite de dévouement et de comprehension de mère fut atteinte  mais je devais tout de même gérer la situation, SEULE! .
car mon ex-mari était absolument incapable ni avait-il la volonté de dire quoique ce soit pour me protéger. Il fallait pourtant éviter la clinique car, à ce moment-là totalement traumatisante, voir contre productive.QUE FAIRE???

J'ai mis à portée de main un batte-tapis que j'avais et le numéro de téléphone de la police. Et la fois d'après j'ai saisi le batte tapis que  j'ai bien brandi de façon mençante et j'ai dit fermement et avec autorité que cela devait cesser (le fermement et l'autorité tranquille de part la conviction intérieure est capital - pas de panique, pas de lamentations, surtout pas!!) et que si elle n'arrêtait pas  "j'applle la police". Elle a bien senti que c'était du sérieux par le ton de ma voix.


 J'ETAIS BIEN DECIDEE A NE PAS ETRE UNE VICTIME MAIS JE N'ALLAIS PAS NON PLUS ENTRER DANS UN JEU DE VIOLENCE.


J'ai malheureurement aussi eu a faire

l'expérience de la violence CONJUGALE
que j'ai moins bien résolu malheureusement

avec mon ex-mari, au début du mariage (pour me mater et me dominer, voir empêcher toute initiative qui ne figurait pas dans ses projets) et vers le début de la fin de notre relation dû partiellement à la situation créé par notre fille et , je me suis rendue compte que j'AURAIS RIPOSTE et ainsi nous serions entré dans un cercle tres vicieux. Je n'ai pu par la suite que toujours et encore arrêter la discussion, stopper tout au moindre signe avant d'en arriver à ce stade, ce qui malheureusement ne pouvait qu'affecter durablement la communication dans le couple, accumuler des ranceurs sournoisement et entamer la confiance.

Il faut pouvoir aller au fond des choses dans un couple, par la discussion, résoudre ensemble à moins que l'un des partenaires soit reconnu par l'autre comme détenant l'autorité ET la responsabilité du domaine spécifique.


AUTORITE SANS RESPONSABILITE - CA NE MARCHE PAS!! ET C'EST INJUSTE.



Bref, comme vous voyez, j'en ai vu et je sais de quoi je parle et il y en a d'autres ....mais le pire c'est de perdre un enfant par suicide. Pourtant je suis là et bien là et vivant des expériences tout à fait nouvelles, je me suis construite une vie sur tout ce passé , j'assume mes responsabilités envers ma fille et ma famille et moi-même et

JE VAIS EN AVANT DANS LE NOUVEAU, L'INCONNU, LE CHANGEMENT ET CE N'EST PAS FINI!! MAIS CECI JE LE DOIS A MOI-MÊME, A L'AIDE DE MON FILS LA-HAUT, A MA CONFIANCE EN QUELQUECHOSE DE SUPERIEUR A NOUS ET A ....



VOUS LES HOMMES QUI M'AVEZ SAUVEE EN TANT QUE FEMME ET C'EST CE QUI ME PORTE , C'EST VRAI ET JE NE RECULE PAS DE LE DIRE. J'AI EU CONFIANCE EN VOUS ET VOUS NE M'AVEZ PAS DECUE. CHACUN A SA FACON, LES HOMMES QUE J'AI CONNUS, QUE JE CONNAÎs M'AIDENT, NE SERAIT-CE QUE DANS MON TRAVAIL, MES LOISIRS, MES AMOURS BIEN EVIDEMMENT. ILS SONT VENUS, COMME CA TOUT D'UN COUP LORSQUE JE FUS, EN FAIT, PRÊTE ET J'AI SAISI LEUR MAIN..


P.S. en conclusion et en revenant sur le thème des

MALADIES PSYCHIQUES QUI HANDICAPPENT REELLEMENT MAIS DE FACON NON-VISIBLE LA PERSONNE ET DE TOUS LES HANDICAPS, JE VOUS ENCOURAGENT

 A VOTER NON A LA REVISION DE L'ASSURANCE INVALIDITE

 qui privent ceux déjà atteint et leur entourage d'un soutien bien nécessaire. La Suisse a suffisamment de moyens pour venir en aide aux moins bien lotis qui vivent ici et non seulement aux pauvres de l'étranger  (ce qui ne veut pas dire qu'il ne faille rien faire pour eux!!)
Repost 0
11 juin 2007 1 11 /06 /juin /2007 19:12


En tout premier une aquarelle sur la folie, un dérèglement du cerveau, dans lequel la passoire qui filtre les informations, c'est-à-dire les neurotransmetteurs, les distribuent de façon souvent erronée ou autrement plus, plus bien d'autres phénomènes.



REGARD SUR LA FOLIE

















Maintenant il faut que je vous parle de ce sujet qui me tient à coeur et que je vis au quotidien - ce que  l'on appelle LA FOLIE! En Suisse nous devrons voter prochainement sur


LA REVISION DE L'ASSURANCE INVALIDITE

VOTATION


qui est dans les chiffres rouges depuis un moment. Il faut assainir disent les politiciens, en coupant de façon draconienne les prestations et en visant plutôt l'insertion professionnelle des handicapés que l'assistance. C'est parfaitement juste car tout handicappé préfère travailler plutôt que glander, du moins au début et c'est sur le début qu'il faut porter les efforts, donc sur l'insertion pour autant qu'elle soit possible. Et il est certain que des rentes furent octroyées au début surtout, par complaisance et facilité pour des handicaps pas trop sérieux sans efforts de reconversion, pour des handicaps légers,  à des pères de famille au chômage déprimés afin de ne pas laisser les familles sans resources durant et après les années de crise. Il faut être plus sévères, c'est clair mais .... ce qui suit...:


Il y a des handicaps, notamment les maladies psychiques graves comme la schizophrénie, la dépression profonde, ou des handicaps physiques graves dont l'insertion professionnelle est pratiquement impossible.

Je parlerai plutôt des handicaps psychiques qui ont aussi des
causes biologiques car je connais la schizophrénie maintenant depuis 16 ans car, l comme vous savez, ma fille souffre de cette maladie depuis l'âge de 16 ans. Elle ne peut pas travailler mais tout juste assumer sa vie dans un appartement à elle, dont son père est le propriétaire et qui fut acheté, en partie par son frère juste avant son décès Elle tient à assumer sa vie seule et pour elle vivre en apparatement c'est rester dans la normalité. Elle se sent très coupable de ne pas pouvoir travailler et elle a passer des années à tout tenter mais elle n'y arrive pas à cause de sa maladie. Elle ne peut absolument pas assumer le stress lié au travail, la régularité d'un horaire, l'anxiété causée par la présence d'autres personnes, les ordres d'un chef, etc.. Elle a besoin de beaucoup de repos donc elle est souvent couchée sur son lit à dormir, ou au mieux à lire un peu (si elle arriave à se concentrer) et c'est un grand effort pour elle de sortir et faire, par ex. ses achats, prendre le bus avec tous ces gens qui peuvent lui sembler agressifs. Tout ceci n'est possible que grâce à des médicaments, voir des injections régulières qu'elle refuse dès qu'elle se sent mieux pour cause d'effets secondaires très désagréables et parce qu'elle croit qu'elle est guérie à ce moment-là. Donc, il y a des rechutes très difficiles et délicates à gérer, des hospitalisations multiples, des tentatives de suicide à répétition (heureusement plus maintenant depuis plusieurs années mais le danger existe tout de même). Il lui faut un soutien délicatement dosé en permanence que nul ne peut lui donner mieux que ses parents. Je répète qu'elle tient à être autonome et un élément essentiel de l'autonomie dans notre monde sont bien les finances qui touchent aussi à la fiertè, dignité  et à l'intégrité de la personne, au sens de sa propre valeur qui est déjà largement atteinte. Je ne peux de toute évidence que parler de ma fille et chaque cas est si différent mais ce sont de vraies maladies! et non des paresses, des façons d'attirer l'attention comme certains prétendent encore et encore malgré les progrès accomplis.


 La schizophrénie est une maladie très grave, à multifacettes dont on ne connaît pas encore les origines réelles malheureusement et pour laquelle il n'y a pas encore de remède mais uniquement des médicaments pour en calmer les effets les plus néfastes, dont entendre des voix dans la tête qui vous parlent et qui sont plus réelles que le réel, c'est -à-dire comme avoir une télévision dans la tête constamment,  une anxiété énorme, un problème persistant dans les relations à autrui, une perception perturbée de la réalité, des crises de catatonie (immobilité subite totale), des tentatiaves de suicide, scarifications pour mettre fin à ce trop ou constater que  l'on existe de part la vue du sang, une impression de ne pas exister vraiment dans un corps, une âme qui n'existe pas mais est quelque part dans l'Infini, c'est -à-dire une décorportion, un autre moi et d'autres phénomènes encore plus terribles que j'ai vécu dans le réel avec elle, lorsque le discours devient conplètement décousu et hors de la réalité mais qu'ils y croient dur comme fer et ne comprennent pas, ne peuvent pas comprendre que l'autre, leur plus proche, ne les entend pas et ne peux pas entrer dans leur monde. Ma fille au début voulait tellement que je vienne la sauver dans cet autre monde ou du moins l'accompagner, être avec elle là-dedans.  Elle, nous avons tout essayé, tout ce que la société, les institutions peuvent offrir inclusivement l'insertion professionnelle mais rien n'y fait, elle ne peut pas malgré son intelligence aïgue qui s'émousse au fil des traitements lourds - triste constat. Finalement, elle vit seule mais toute seule dans son appartement comme une personne normale et c'est le maximum que l'on puisse lui demander et le maximum qu'elle puisse faire, en faisant ses commissions, sa lessive, sa cuisine, son nettoyage, ses paiements (avec quelques déboires occasionnellement!) comme tout le monde, autonome en somme grâce à sa rente AI pour laquelle elle "travaille" pour se donner une justification de la recevoir, elle travaille en étant une brave fille, et en s'assumant malgré son handicap majeur.

Après la mort subite par suicide de mon fils qui semblait être en parfait état, j'ai décidé que j'avais le droit à ma vie , l'obligation pour mon fils et la façon dont il est mort, de m'en sortir et de me refaire une vie à moi, que je serais plus utile à ma fille en tant que femme et mère qui fait sa vie plutôt qu'en tant  que mère qui se dévoue, vit en co-dépendance avec elle et coulerait avec elle et autant qu'elle. Qu'il serait mieux pour elle d'avoir une image de femme valorisante en la personne de sa mère. Il est bien évident que je fais tout ce qui est dans mon possible pour elle et que je veille constamment mais sans me sacrifier. Il est évident que cela ne me serait pas possible si ma fille n'était au bénéfice d'une rente AI. Nous viverions toutes les deux méchamment, dans des conditions bien autres, probablement à la charge de l'assistance sociale et sûrement en train de déprimer, voir elle en clinique.

Comment peut-on couper une aide financière à des personnes dans ce cas-là et c'est le grand point noir de la Révision proposée.

Comment peut-on charger une famille encore plus.

Elle a déjà le souci de devoir faire face quotidiennement à toutes sortes de situations, urgences, etc.. dont personne d'autre ne se charge, le souci  du "et que va-t-elle devenir après ma mort, qui va s'en occupper,?", et on voudrait en plus reporter sur cette même famille, mère seule comme moi, de la charge financière que cette personne malade représente et ainsi lui plomber encore plus la vie. C'est déjà un énorme effort de croire que l'on a droit à sa propre

vie et de  DEVOIR ACCEPTER SES PROPRES LIMITES ET SON IMPUISSANCE FACE A DES CHOSES QUI NOUS DEPASSENT COMPLETMENT PAR MOMENT.


Comment peut-on supprimer la rente complémentaire à une épouse qui s'occuppe de son mari handicappé par ex. et la charger encore davantage; ce n'est pas sa faute, et elle décharge, au contraire, la société de bien des frais.

 
Et comment charger une mère, une famille du poids financier lorsqu'elle en a déjà lourd à porter de soucis quotidiens et qui si elle cale,  le malade devra forcément finir en clinique psychiatrique coûteuse ou autre institution de prise en charge ce qui ne va pas améliorer son état mais plustôt le traumatiser encore plus. Pour ma fille ce fut à chaque fois une honte énorme, un traumatisme à éviter à tout prix sant lorsqu'elle était descendue trop bas et qu'il n'y avait plus d'autre solution pour la ramener dans la réalité. Les institutions ont toutes failli et il ne reste donc plus que la famille pour veiller qui devrait, en plus se charger de la nourrir, vêtir, etc.. et se priver pour, à la fin, couler églament sous le poids.

Les handicappés psychiques ne sont pas des fainéants mais ils souffrent de maladies réelles, non visibles malheureusement et ils sont les premiers à en pâtir consciemment!!!

Je me permets donc d'encourager les votants Suisses de voter




  NON A LA REVISITION DE L'ASSURANCE INVALIDITE


même s'il y a eu des abus dans les passé. Mais je suis absolument d'accord qu'il faudrait plus de contrôle et moins de complaisance - et un plus grand effort porté dès le début sur une réinsertion, voir reconversion ce qui n'est pas trop le cas aujourd'hui. Cette nouvelle mouture est mal ficelée et ne pense qu'à la diminution de la dette et non à une refonte globale du tout et à un financement différent. Un démantellement serait tout à fait inhumain et indigne d'un pays comme la Suisse qui prône les droits de l'homme, donc en  tout premier lieu, les droits des plus pauvres et l'entraide non seulement entre générations mais aussi entre bien portants et malades. Ce démantellement, je crains, alourdira la charge des  ménages via l'assurance maladie (frais d'hospitalisations et de prises en charge en institution) même s'il allège la dette de l'AI, donc de l'Etat; il ne fait que déplacer le problème


Je vous prie de m'excuser mais il fallait que j'écrive, témoigne et fasse part de mon expérience étant au premières loges.
Repost 0
11 juin 2007 1 11 /06 /juin /2007 08:10
UN MOT SUR LE TENNIS POUR CHANGER:

Ici, GENEVE, ce fut le silence total durant toute la journée de dimanche, avant et après le match de tennis à ROLAND GARROS entre notre champion ROGER FEDERER et NADAL. Eh bien, il n'a à nouveau pas réussi! C'est rageant mais bon pour le tennis en général car cela prouve que l'on peut battre même le meilleur, ça donne de l'espoir à tous. Et cela prouve aussi que même le meilleur peut perdre et doit drôlement travailler pour y arriver.

Je pense que c'est beucoup LE MENTAL qui était en jeu pour Federer et il n'a pas reussi à le dominer, à surpasser sa crainte viscérale de perdre à Roland Garros où il n'a pas remporté de match depuis la première fois qu'il y a joué à 19 ans. C'est un tournoi qui lui échappe!

Et pourtant le public aurait bien voulu le voir jouant son meilleur jeu, était très impartial et fair et même les commentateurs français furent très sympa avec lui avant, pendant et après. Tous, en fait furent très sympas et il était évident que Federer est une personne appréciée, voir aimée -

UN CHMAPION AUX QUALITES HUMAINES INDENIABLES - et c'est très important dans le monde d'aujourd'hui - UNE IMAGE DE SPORTIF TRES POSITIVE POUR LA JEUNESSE -  CE N'EST PAS LE LOOK QUI EST LE PLUS IMPORTANT (d'ailleurs il y en a qui lui reproche de ne pas être PEOPLE et axé sur le look - c'est ridicule et il n'en a rien à faire, et avec raison à mon avis, MAIS CE SONT LES VALEURS HUMAINES QU'UN SPORTIF TRANSMET  (C'EST SON LOOK A LUI EN FAIT)

- c'est qu'il faut se battre encore et encore et travailler encore et encore pour être le meilleur même lorsqu'on est au top. Il a ses faiblesses, ses creux, ses baisses de moral, ses fragilités comme tout le monde et c'est ce qui le rend si sympathique. Il n'est pas le cogneur des cogneur mais un VRAI ARTISTE DU TENNIS.

Ceci dit NADAL, je crois, a amélioré son tennis en jouant hier avec Federer et il est un grand champion, doté d'une musculateure exeptionnelle et d'un faroauche désir de vaincre  à tous prix, ne baissant jamais les bras. Il sait profiter des faiblesses et baisses de régime de l'autre et c'est un grand atout et il est toujours là quand ça compte. Il savait aussi qu'il est LE MEILLEUR JOUEUR SUR TERRE BATTUE mais je crois qu'en ce moment surtout son mental n'a même pas besoin de ça - IL JOUE TOUT SIMPLEMENT SON MEILLEUR TENNIS, C'EST TOUT SANS RéFLéCHIR PLUS LOIN QUE CA!

Il fut très sympathique car c'était évident à voir que cela lui a fait de la peine pour Roger de voir Federer caler et perdre. Dans ces yeux je voyais comme une question par moment: "Mais que fait-il Roger, pourquoi ne sort-il pas le grand jeu contre moi - j'aimerais tellement jouer contre lui à son meilleur niveau - c'est le meilleur, c'est mon ami en plus de l'estime que je lui porte, pourquoi ne me fait-il pas l'honneur de jouer au top contre moi";

 ceci dit, cela ne l'a pas empêché de jouer pour gagner et gagner le mieux possible. Et IL FUT ROYAL bien que je n'aime pas les cogneurs mais il est plus que ça - IL EST UN GAGNANT  PAS CONTRE MAIS POUR GAGNER EN JOUANT AU MIEUX DE SES CAPACITES  et il le fait sans triomphalisme ni esprit de revanche.

CE FUT BEAU DE VOIR CES DEUX CHAMPIONS-AMIS ET TOUS - JOURNALISTES, ORGANISATEURS FAIRE PREUVE DES MEILLEURS SENTIMENTS QUE LE SPORT PEUT SUSCITER - FAIRPLAY, AMITIE, EMULATION, SYMPATHIE, APPRECIATION, ET ENVIE DE GAGNER ET, IN FINE, LE FAIT D'ADMETTRE MODESTEMENT QUE L'AUTRE FUT LE MEILLEUR AINSI QUE D'ADMETTRE LA VALEUR DE L'ADVERSAIRE CHAMPION DU MONDE. SANS GRANDS COCORICO NI RIEN.

Un commentaire au sujet du public Suisse - il n'y avait que 60 superteurs suisses à Roland Garros et Genève n'est pas loin!

- je ne sais pas pourquoi le public suisse n'aime pas vraiment ses champions et ne croit pas en eux et ne les soutient pas à fond comme d'autres nations. Les Suisses ne sont pas chauvins et n'ont pas encore l'habitude de gagner à la face du monde du moins. Il sont convaincus qu'il faut perdre afin de mériter le succes, et travailler encore et encore et que c'est un dur labeur qu'il faut accomplir en silence et en toute modestie - la chute en sera moins pénible si on tombe de moins haut et dans l'inifference générale, en cachette pour ainsi dire - . Il n'aime pas les têtes qui dépassent, c'est suspect et on doit forcément se casser le nez un jour ou l'autre, alors mieux vaut se tenir tranquil dans la bonne moyenne et laisser à d'autre le rôle de grand matador!

LES SUISSES N'ONT PAS GRAND SYMPATHIE POUR LES GAGNANTS SUISSES - ceux d'autres nations oh oui!! par contre - mais cela est en voie d'amélioration. Et ils N'ONT PAS LHABITUDE D'AFFICHER LEURS PREFPRENCE AUX YEUX DU MONDE PAR HABITUDE INVETEREE DE NEUTRALITE FORTEMENT ANCREE DEPUIS DES SIECLES ET PAR PRUDENCE TYPIQUEMENT HELVETIQUE, Je crois.

Je ne suis qu'une amatrice de tennis mais j'aime bien jouer au tennis. J'ai commencé il y a seulement trois ans mais je persévérère car cela m'amuse et me plaît. Et je commence à sentir l'envie d'attrapper encore en encore cette balle qui me revient et un bon coup - quel plaisir. Mais j'ai dû vaincre pas mal de résistances intérieures - c'est là que le sport est très FORMATIF - par ex. ne pas réagir qu'en urgence et avec force non nécessaire (j'y fut obligée de par les urgences auxquelles j'ai dû farie face dans ma vie et j'en avait pris l'habitude apparemment) mais prendre tout le temps pour bien viser et faire son mouvement en douceur. Au fur et à mesure que dans la vie je me décontractais intérieurement, au fur et à mesure mon jeu s'améliorait aussi. Et puis, j'avais peur que la balle me tombe dessus, comme tous les malheurs qui me sont tombés dessus, et je fermais les yeux à la dernière minute! Bref, Ca aussi c'est du passé! Et maintenant je la regarde vien en face pour bien l'attrapper et la renvoyer là où il faut! ....

Bonne journée à tous, et que la lutte continue!
Repost 0
7 juin 2007 4 07 /06 /juin /2007 23:25
I


Il fallait que cela arrive puisque c'est la suite logique de mes jeunes femmes nues, LE COUPLE ...!

Et me voilà lancée sur des aquarelles de couples, homme-femme nus évidemment à nouveau. Et pour ce faire je devais "trouver" le corps de l'homme et une expressivité à donner à l'idée du couple. Je peints sans modèle, donc ce ne sont pas des images copiées mais elles sortent de mon imaginaire et c'est surtout l'expression que je veux donner qui m'importe. Mais il faut que les postures soient le plus véridiques  possible et cela demande de petits exquisses prliminaires, Oh, toutes petites mais ça suffit. Ensuite il a fallu étudier le visage de l'homme, la position de la nuque, etc.. comment donner une apparence virile au corps, et enfin



TROUVER UN STYLE, un CORPS, un VISAGE pour mes hommes.


Mais c'est surtout la posture qui est importante, c'est à travers elle que quelque chose se dégage, une émotion, une impression.

Je ne cherche pas à donner un sens caché, un mystère, une souffrance, un érotisme, rien de tout ça, ce serait trop facile et il n'en manque pas dans les magazines et autres mais simplement à dépeindre

LA BEAUTE DES CORPS, L'HARMONIE DANS UN COUPLE,

LA TENDRESSE, UNE CERTAINE TENSION parfois,

UNE SYMBIOSE; voir OSMOSE,
 
UNE EMOTION RESSENTIE PAR LES DEUX EN MEME TEMPS
,UNE SENSUALITE TOUTE NATURELLE ET NON RECHERCHEE COMME BUT EN SOI,

UNE EVIDENCE QUE CE COUPLE S'ENTEND, SE SENT BIEN ENSEMBLE.

QUE L'AMOUR EST UNE CHOSE TOUTE EVIDENTE ET BELLE POUR EUX, COULANT DE SOI,

LE MEILLEUR DES CADEAUX QU'ILS PEUVENT S'OFFRIR
 
L'EXPRESSION ULTIME DU SENTIMENT QU'ÎLS EPROUVENT L'UN POUR L'AUTRE.


Donc, vous avez la primeur de ma deuxième aquarelle de couple! Dites-moi si elle vous plaît. J'amerais bien avoir des réactions. Quoiqu'il en soit, j'ai beaucoup de plaisir à les peindre.



COUPLE DE DOS


















































Repost 0
6 juin 2007 3 06 /06 /juin /2007 11:53


Et nous voici de retour à la poésie! Un petit poème amusant sur le CHOCOLAT - CAILLER notamment, SUISSE bien évidemment et, comme vous me connaissez maintenant, chocolat donne lieu à une histoire amoureuse toute crèmeuse ....


CHOCOLAT

J'adore quand ça grésille,
Que l'air prenne cette lourdeur, cette épaisseur,
Se charge de
ce je ne sais quoi
Entre toi et moi.
J'adore quand c'est, je ne sais, quoi, .... comme du chocolat
Fondant entre toi et moi, nous confondant,
S'étalant entre tres regards en pétales
Effeuillant nos livres intimes.

Carré après carré se croquent les mots qui s'entrechoquent,
Se beurrent les tartines de douceurs coquines
Enrobant nos malheurs de douceurs pralines.
J'adore quand tu en es tout chocolat
Et que nos coeurs doucement se remuent, j'en suis toute émue.

J'adore quand dans la bouche ça se resserre
Autour de cette envie de chocolat tout noir
Lorsque dans mes yeux tu bois le soir,
Un après-midi fondant dans mon lit
D'odeurs crémeuse épars.
J'adore les branches de Cailler que tu m'as apportées
Bien branchées, peut-être que je les goûterai

J'adore le chocolat, ... te rendre tout chocolat, ... manger ton chocolat,
Du chocolat tous les soirs,
Croquer, boire de
ce je ne sais quoi de mystère
Entre toi et moi
Que les mots n'expriment pas.
J'adore l'odeur du chocolat nous enivrant un peu, beaucoup ma foi.

Repost 0
3 juin 2007 7 03 /06 /juin /2007 00:54
J'ai donc été à PARIS où j'ai vu plusieurs expositions dont je vais vous faire un résumé plutôt que de vous mettre des photos de Paris que vous connaissez sûrement. Il pleuvait de toute manière, donc tout le monde s'est réfugié dans les musées.


Commençons pas l'EXPOSITION AU LOUVRE du SCULPTEUR GREC PRAXITELE qui developpa au au IV siècle avant Jésus Christ  le STYLE CLASSIQUE GREC tant copié par les Romains et dont tous les sculpteurs se sont inspirés jusqu'à la moitié du 19ème siècle!! Ce n'est  pratiquement qu'après cette période que l'on osa proposer réellement une autre image de LA BEAUTE, acceptée et reconnue en sculpture. Pour la peinture ce fut autre chose.

Les caractéristiques de cette sculpture sont le fameux nez grec, droit, les proportions parfaites, harmonieuses quoique, à mon opinion un peu mastoques pour les femmes, une grâce retenues, les fameux éphèbes (jeunes hommes) qui ont tendances, selon moi à avoir toujours le même visage, aux corps légèrement arrondis et relâchés (comme disaient les descriptifs du musée). Une grande uniformité de style dans la différence de chaque sculpture, se dégage de ces représentations humaines parfois très grandes qui n'a plus été dépassée depuis par aucun sculpteur à ma connaissance , du moins jusqu'au 19ème et dans notre civilization occidentale bien évidemment, mais je ne suis pas une experte en la matière. Cependant j'ai visité moultes fois le MUSEE DU VATICAN où il y a des salles entières de  sculptures de ce genre.

Le fameux MICHELANGELO s'est inspiré de la sculpture grècque qui fut réellement découverte à la RENAISSANCE (14ème siècle) lorsqu'on débuta les fouilles des lieu anciens et découvrit les merveilles que nous allons inlassablement visiter. Son célèbre DAVID sur la Place de la EIGNEURIE a FLORENCE est un pur exemple de cette influence pourtant portée à son comble car les proportions de la statue sont calculées et altérées pour donner l'impression voulue au spectateur placé devant. Mais, à nouveau je ne suis pas une experte en la matière et n'écrit que de mémoire, m'inspirant de mes visites de musées, de mes lectures et autres renseignements glanés à gauche et à droite. Donc, je ne suis qu'une "amatrice" en la matière et j'ai une piètre mémoire pour les dates et autres détails car c'est l'expressivité d'une oeuvre, son impact sur moi qui compte pour moi.

Le Louvre a plutôt rassemblé dans cette expositions,les découvertes des fouilles en France potentiellement de Praxitèle et de son atelier ou des copies romaines ou autres de ces même oeuvres - les experts se déchirant à ce sujet encore de nos jours comme le font les grammairiens français. Les explications données à ce sujet étaient très significatives.

Evidemment la célèbre VENUS DE MILO ne faisait pas partie de l'exposition qui ne contenait aucun marbre "italien". Parlant de marbre, ce matériau est excessivement difficile à travailler, se casse facilement, a des veinures qui peuvent éclater, des trous intérieurs sont possible, donc vous pouvez vous imaginer les difficultés auxquelles le sculpteur doit faire face. Le travail de polissage, lissage, la taille des oeuvres souvent, etc.... C'EST ABSOLUMENT GIGANTESQUE!!!

Je n'appréciais pas tant que ça la sculpture à part celle qui exprime le mouvement, la grâce, un sentiment comme celles de Camille CLAUDEL et d'autres au VATICAN (l'Enlèvement de Daphné, etc...) , à la VILLA BORGHESE et au CAMPIDOGLIO à Rome mais après m'être mesurée à la chose, je vous dis que mon opinion a changé!!!!

Le marbre utilisé dans le cas de la sculpture grècque est la plupart du temps celui de l'île de PAROS dans la mer EGEE- donc un marbre absoulment blanc, (ou de CARRARE en Italie pour les sculptures italiennes, tout aussi blanc - le monument funéraire de mon fils est en marbre de Carrare que nous avions fait venir expressement) mais il paraît, d'après les dernières découvertes,  que les statues étaient peintes et multicolores ce qui en change complètement l'apparence.

Je dois vous parler encore. avant de passer aux photos, que PRAXITELE a aussi produit des sculptures en bronze absolument extraordinaires, celles-là, d'une expressivité folle, avec mouvement et tout dont une seule, mutilée ,était représentée à cette exposition ( les photos étaient interdites!). Parmi ces bronzes que j'aime il y a la STATUE DE ZEUS (Musée d'Athènes), LE CONDUCTEUR DE CHAR de DELPHES (à Delphes en Grèce - lieu saint de la Grèce antique) - oeuvre archaïque pré-classique que j'adore-, le PETIT JOCKEY sur son cheval qui est extraordinaire (MUSEE ARACHEOLOGIQUE D?ATHENES), etc... Certains bronzes ont mêm été découvert dans la mer près de Bari il n'y a pas si lontemps que *ça!
Sûrement qu'il est plus "facile" (grandeur parfois de 2m!!)de faire une sculpture en bronze (moule, coulage du métal dans le moule, etc... ) et que ce procédé permet plus de liberté dans l'expression d'un mouvement et de menus détails qui ont tant d'importance.


J'ai reçu un commentaire important d'un lecteur est c'est que Praxitèle fut le premier à sculpter des corps nus! Enfin dans notre monde occidental. Je remercie vivement mon visiteur!!

Je l'en remercie car je ne le savais pas, et je ne l'ai lu nulle part ni était-ce indiqué dans les explications à l'expositions. Evidemment le nu fut représenté dans des cultures plus anciennes et primitives ou ailleurs, comme en Afrique mais à cette époque et pour notre monde, cela restait encore totalement inconnu et fut par la suite une autre grande découverte qui influença fortement l'art en général  - L'art nègre comme on disait sur Picasso et d'autres par ex.
Mais passons aux photos:

Statue d'Aphrodite (déesse de la beauté) dite Vénus d'Arles (car découverte dans les fouilles d'Arles) fin I er siècle  avant J.C. 194 cm ! Marbre blanc. Notez le profile grec, le drapé, l'harmonie générale. Les experts prétendent que le bras original (car il fut la statue fut "restaurée après sa découverte) n'était pas dans cette position et je suis de cet avis également - il ne colle pas, il est un élément extérieur - donc mauvaise restauration.












































APOLLON SAUROCTONE (Dieu grec  de l'Amour) - 1er siècle après J.C. d'après l'original de Praxitèle du IV siècle avant J.C. - vous voyez Praxitèle fut copié ou on s'en est inspiré, encore et encore jusqu'au 19ème.149cm. Notez le petit lézard - les Romains notamment étaient excellents dans la représentation d'animaux comme vivants encore et dans le portrait mais leurs techniques furent reprises des grecs ou ces oeuvres furent-elles souvent executées par des artistes greques travaillant pour eux. Les Romains eurent cependant le mérite de reconnaître leurs valeurs et de les employer pour embellir leurs cités. Ce dont nous profitons aujourd'hui encore. Les Italiens sont de grands amateurs de beauté!











































EROS du Palatin 1 siècle après J.C. provenant du palais de Domitien au PALATIN, ROME, 178cm
Les statues de Praxitèle représentaient des Dieux et des Déesses, donc symbolisaient la perfection, le sublime. Ces Dieux possédaient toutes les caractéristiques des humains, en bien et en mal des fois (comme Zeux qui enlevait les terriens lui plaisant au grand dam de son épouse Héra, la déesse mère...). Les Grecs choisissaient le Dieu ou la Déesse leur correspondant le plus, par ex. Mercure le Dieu du commerce pour un commerçant, Apollon ou Aphrodite pour des amoureux, etc... Pour les Dieux du monde Indu c'est la même chose mais dans un régistre légèrement différent, moins concret plutôt pour le rôle que revêt le Dieu dans la cosmologie dans son entier.












































Voici mes deux sculptures préférées dans cette exposition:

À gauche LA VICTOIRE DE SAMOTHRACE ou Femme ailée sur une proue de navire, vers 190 av. J.C., 328 cm. Cette sculpture en marbre beige ressemble au travail des bronzes dans son mouvement et expressivité puissante et la perfection des détails (drapés ailes etc..)

À droite une statue absolument ravissante de grâce à mon avis de la courtisane-.maîtresse de Praxitèle, PHRYNE qui fut accusée de moeurs dissolues. Devant les juges son défenseur lors de son plaidoyé lui demanda  de se dévêtir et elle fut absoute. Un tableau de GERONIMO qui fit scandale lors d'un grand Salon à Paris dépeind aussi l'événement. Elle était fort belle.
Donc Phryne par JAMES PRADIER, sculpteur Genevois, 1845, Musée de GRENOBLE, 183m, marabre de Paros. Style grec comme vous pouvez voir mais plus expressif et gracieux, moins monumental et bien évidemment la représentation d'une vraie personne, idéalisée pourtant.

Je ne serais pas étonnée si les sculpteurs grècques de l'époque n'avaient pas beaucoup de modèles féminins à disposition ou même aucuns car souvent je trouve les corps des femmes un peu masculins, surtout les seins. Dans ces temps-là les femmes n'avaient d'autre rôle que celui de procréer et étaient récluses au Gynécée; seules circulaient à l'extérieur les hommes, leurs amis de coeur, les jeunes éphèbes avec lesquels ils partaient même en guerre surtout à Sparte, et je suppose, les servants-es-escalves car démocratiques oui, ils l'étaient dans le sens qu'il n'y avait pas de roi, mais leur démocratie étaient malgré tout basée sur les esclaves. Ainsi pouvaient-ils tranquillement philosopher, deviser, gurrroyer constamment entre cités rivales et faire leurs affaires. Les courtisanes faisaient parties de ce monde masculin. à part tout cela on trouvait les PYTHIES divinatriaces que tous vénéraient et allaient consulter dans les grands sanctuaires religieux comme DELPHES et autres.











































Le dernier exemple: Statue de femme drapée dite DIANE DE GABIES, 1er siècle après J.C. d'après un original de la fin du IV siècle avant J.C., 165cm. Remarquer le beau visage et le drapé!


Ainsi se termine notre promenade dans la sculpture grècque de Praxitèle qui me laisse toujours une impression mitigée entre une beauté statique, imposante, parfaite, figée sans expression mais expressive de part cette grandeur, lassante à force de répétition mais ce n'est pas sa faute et une admiration sans borne pour certaines sculptures pratiquement inégalées et l'énorme travail et la maîtrise parfaite.










































                   _______________________________________________________________



Et maintenant nous allons passer à l'EXPOSITION AU GRAND PALAIS sur l'AGE D'OR DE L'INDE CLASSIQUE - LA CIVILIZATION GUPTA - IV-VI siècle après J.C. , donc pour nous la fin de l'invasion des Barbares à Rome et la donc la fin de l'Empire Romain. C'est une exposition unique et exceptionnelle car ces trésors sont sortis pour la première d'Inde. Il s'agit de sculptures en grès dont se dégage une infinie douceur et volupté, un calme non pas hiératique comme chez les Egyptiens, mais une intérieurité contenue dont émane un sentiment bienfaisant. Les yeux sont mi-clos, tournés vers l'intérieur, les formes sont pleines, la distinction entre féminin et masculin est claire, les ornements sont riches. Le grès est sûrement plus facile à travailler que le marbre.

Image No.1:
Couple d'amoureux, VI siècle, 36X25cm - Union dans la douceur

Image No.2:
Bodhisattva féminin TARA, VI siècle , Indian Museum KOLKATA - Je suis ici pour vous et vous pouvez faire appel à moi semble me dire cette statue

Image No.3:
VISHNU, milieu du Ve siècle, 109x67cm, National Museum NEW DELHI, le Dieu de la destruction pour la reconstruaction si je n'abuse. Influence légèrement persane de part les ornements, le couvre-chef par exemple. Les Dieux ne regardent pas les humains mais sont présents pour eux.

Image No.4:
Un autre Bodhisattva, AVALOKITESHVARA, fin Ve siècle, indian Museum KOLKATA, très belle cette tête et d'un grand calme, vous ne trouvez pas

Image No.5:
SHIVA VINADHARA , V-VI siècle, Museum de VADODARA; un autre Dieu tout puissant et multiforme dont je n'oserai pas donner des spécifications car par trop ignorante mais , en tout cas je sais qu'il est un des majeurs, tout juste apèrs BRAMAN le plus grand. 






                                                                                                             


















































































































JE m'arrête pour le moment et poursuivrai bientôt avec encore quelques autres exemples de sculptures célèbres, images de la beauté représentative d'une culture, d'une époque, d'un regard, d'une main d'artiste ... Ah, que serait le monde sans les artistes ...!
                   ____________________________________________________________


Me revoilà! Pour tout autre chose -

LA PETITE SIRENE dans le port de COPENHAGUE, personnage d'un conte de HANS CHRISTIAN ANDERSEN

qui écrivit beaucoup d'histoires merveilleuses pour enfants dont furent tirés plusieurs films célèbres. Vous savez que les contes sont une façon subtile et détournée d'apprendre certaines morales aux enfants sans les leur fourrer sous le nez. J'ai passé multiples "bonnes nuits" avec mes deux enfants à leur traduire tous ces contes de l'Allemand en Français sur le moment car j'ai toujours adoré les contes et eux aussi.


N'est-elle pas ravissante cette petite sirène regardant la mer. Elle était amoureuse d'un prince et voulait tellement pouvoir marcher; alors elle alla traouver la sorcière au fond de la mer pour qu'elle lui change ses nageoires en jambes et pieds. Ce qu'elle fit  en lui disant qu'elle allait le payer cher (comme tout dans la vie!). Elle eut effectivement son prince mais chaque fois qu'elle posait le pied par terre, des douleurs atraces la transperçaient et le beau Prince ne voulut pas d'elle en plus! Alors de guerre lasse elle supplia la sorcière de l'aider à nouveau et cette dernière la transforma en un être de brume légère au dessus de la mer plutôt que de la faire mourir.


Morale de l'histoire, soit ce que tu es et comme tu es n'aspire pas à autre chose
.

Voici un exemples de sculpture "non grècque", naturelle je dirais, délicate, gracieuse et adorable à mon avis. Une jeune fille toute simple. Je pense qu'elle est du début du 20ème siècle mais je ne suis pas sûre.

 











































               ______________________________________________________________



Autre beauté: Estampe japonaise de 1790 de HOSADA EISHÔ, COURTISANE APRES LE BAIN, (la deuxième image)
COLLECTION BAUR, Musée des arts d'Extrême Orient.



 Une collection fabuleuse d'objets de Chine et du Japon assemblée par  un'homme d'affaires Suisse, présentée dans un hôtel particulier construit tout exprès pour la loger en un espace chinois et un autre tout japonais, avec tatamis, Ikebanas (arranegements floraux japonais). Chque pièce est une merveille - vase en jade translucide, laques japonais d'une finesse extrême, extampes dont les célèbres paysages hivernaux extraordinaires. Des expositions de thèmes prticuliers, comme celui du Dragon, ou les laques, des invités comme le concert d'un maître d' un instrument ancien se déplaçant tout exprès à Genève, les explications des règles du jardin Zen dont un exemple se trouve à l 'arrière du Musée.

La beauté japonaise tout en finesse exquise. L'art de la séduction globale dont la femme n'est qu'un instrument tant le costume (un vrai chef d'oeuvre!) la coiffure, le port, les manières, la musique, la danse, la démarche sont importants. Une séduction dont le secret serait de ne dévoiler que le minimum du minimum tout en laissant deviner le maximum, faisant appel à  l'imaginaire de part son apprêt visant la perfection. Une élégance faite de grâce  et de préciosité la plus exquise. Les Geishas devaient apprendre à "tuer" l'homme d'un seul regard!!

Deux courtisanes  ravissantes, non. ESTAMPES d'EDO - un Monde de plaisires. Reflets de la vie urbaine, COLLECTION BAUR, Genève.

Un mmonde exquis, tout en finesse, en suggestions, ce qui n'exclus pas la crauté (en finesse, acérée ...) la vengeance, voir la perversion que l'on connaît de certaines oeuvres, films japonais. Tout en finesse mais Oh combien violent lorsque les vannes de la compression lâchent.

Peut-être sont-ce deux amies se lanceant des piques acérés tout en élégance de languages dont justement l'élégance d'expression est déjà en soi une arme, ou alors deux amies discourant de leur "Danaa" attitrés....
























































                       ____________________________________________________________


Et pour terminer ma chère reine NEFERTITI , datant de quelques siècles de plus que Praxitele avant J.C.que l'on peut admirer dans le Musée de BERLIN et dont j'ai déjà parlé dans l'article consacré à ce sujet.

Elle est très belle n'est-ce pas? Beauté parfaite, hiératique, d'une grande sérénité et finesse.













































Voilà, notre voyage dans les expositions et musées à la recherche des expressions variées de la beauté est terminé. J'espère que cela vous a plu.

Et maintenant nous allons retrouver la poésie, la peinture et quelques nouveautés surprises au fil de mes envies.









Repost 0
2 juin 2007 6 02 /06 /juin /2007 09:59


EN PREPARATION TOUT CE QUE J'AI ECRIS EN TITRE -

  •  
  •  
  • THEME: LA BEAUTE EN SCULPTURE, DANS LE EXPOSITIONS, MES COMMENTAIRES PERSONNELS

  • DES PHOTOS, ET AINSI DE SUITE SELON MES ENVIES DU MOMENT - LORSQUE JE M'ASSIEDS DEVANT LE CLAVIER.

  • TODAY JE MATELE AU TRANSFERT DES IMAGES DANS LE BLOG ET HIER JE LES AI SCANNEES -

  • TOUT PREND DU TEMPS MAIS C'EST UN PLAISIR!!!



UN GRAND MERCI A MES 7522 VISITEURS!!, VOUS AVEZ LU 17 150 PAGES DEPUS MARS 2006 LORSQUE J'AI DEBUTE CE BLOG SANS MEME VRAIMENT SAVOIR CE QU'EST UN BLOG



 A  PART QUE C'EST SENSE ÊTRE INTERACTIF, CE QUI N'EST MALHEUREUSEMENT PAS LE CAS ICI. MAIS JE VOUS ECOUTE A TRAVERS VOS CHOIX DE POÈMES ET SI UN THEME RESSORT PLUS QU'UN AUTRE, J'ESSAYE D'Y REPONDRE SI CELA EST DANS MES CORDES. VOUS AVEZ DÛ LE REMARQUER.

MAIS, FAITES-MOI SAVOIR SI VOUS AVEZ DES QUESTIONS OU DES DESIRS, DES INTERROGATIONS ET NOUS POURRONS AINSI ECHANGER, COMME ON DIT, PARTAGER, JE PREFERE.
Repost 0

Articles Récents

Catégories