Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

6 novembre 2013 3 06 /11 /novembre /2013 18:31

 

 

 

 

Touthankamon.jpg

 

TOUTHANKAMON à PALEXPO GENÈVE

jusqu'en JANVIER 2014 . À VOIR!

Juste quelques photos de tous ces trésors

 

Tpouthankamon-profile.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le magnifique buste de Touthakamon qui nacquit en 1338 av. J.-C. à Amarna, la cité du soleil du roi Akhénaton et de la belle reine Nefertiti.

Il devint Pharaon à l'age de 10 ans et mourut entre 18 et 22 ans probablement dans un accident de la circulation (char renversé car il aimait conduire trop vite!) ou d'une maladie incurable, foudroyante. On ne mourrait pas si jeune en Egypte qui bénéficiait d'une médecine remarquable et où on était très attaché à l'hygiène.

 

 

LA TOMBE TELLE QU'ELLE FUT  découverte par l'archéologue

HOWARD CARTER le 26 novembre 1922

 

Une exposition visitée par 4 millions de visiteurs à ce jour, inaugurée à Zürich en 2008, qui a parcouru le monde et qui revient en Suisse, à Genève

 

 

 

LE FABULEUX TRÉSOR DE CE PHARAON CONSTITUANT SON  VOYAGE

 

DANS L'AU-DELÀ, SEULE TOMBE INTOUCHÉE D'EGYPTE!


 

Après bien des années de fouilles infructueuses de Howard Carter, financées par Lord Carnarveron,  un ouvrier de Carter découvrit de début d'un escalier. Il appella Carter qui agrandi le trou juste suffisamment pour pouvoir regarder à l'intérieur avec une bougie! et, muet de stupeur, il découvrit des merveilles, étranges, toutes en or, ivoire, albâtre et pierres demi-précieuses; de l'or et encore de l'or et encore de l'or, que des merveilles comme il télégrapha à Lord Carnarveron qui était juste sur le point de devoir arrêter les fouilles par manque d'argent. Ce fut la découverte de l'un des plus grands trésors de tous les temps - le voyage dans l'au-delà d'un pharaon décrivant tout la conception égyptienne de la vie et de la mort, vie qui  survit après la mort, raison pour laquelle l'on trouve dans une tombe tout ce qu'il faut pour cette survie et que l'on embaume le corps afin qu'il arrive intacte dans l'au-delà. Chaque Pharaon devait, par conséquent, avoir son tombeau personnel.


Le Pharaon n'était pas un individu mais l'incarnation d'un couple engendrant la création et son nom, composante essentielle de son être, survivait après sa mort pour autant qu'il soit reconnu "juste de voix" par le tribunal de l'au-delà! comme pour les chrétiens... Très souvent il épousait une de ses soeurs. Pour Touthankamon ce fut la troisième fille de Nefertiti, lui-même étant l'enfant d'une des soeurs de Nefertiti dont le buste sublime est au Musée de Berlin, musée très riche en pièces égyptiennes et babyloniennes ainsi que Londres évidemment.

 

L'Egypte ne connut aucune guerre de religion car sa vision de l'UN et du multiple, de l'unicité divine s'exprimant par la multiplicité de divinités, excluait le dogmatisme et le fanatisme. Multiplicité s'exprimant à travers des animaux familiers dont les caractéristiques étaient celles conféréres aux diverses divinités.

 

 

Le Pharaon repose dans 5 caissons géants, dorés et sculptés, emboités comme des poupées russes dans lesquels se trouve les deux sarcophages à l'effigie du Pharaon

 

 

les deux Sarcophages dans le dernier caisson

Enorme-caisson-contenant-les-sarcophabes.jpg

Sarcophages-1-2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

la-vie-du-Pharaon.jpgDetail.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Détails sur les caissons des sarcophages

 

Sarcophage-des-visceres.jpgle-Dieu-chacal-chien.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le sarcophage en albâtre contenant les viscères gardé par les déesses et

Le sarcophage des organes vitaux de Touthakamon gardé par Anubis, Dieu des morts et des ambaumeurs, représenté en chakal

 

La-vache-sacree.jpg

Le-trone.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La vace sacrée                                                Le trone du Pharaon

 

Fresque-de-guerriers.jpgChar-de-guerre.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Char du guerre du Pharaon                           Fresque guerrière sur tissu

 

Fresque-des-dames.jpgTrone-pliable.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Trone pliable                                                    Fresque des dames musiciennes

                                                                           et trone d'enfant

 

Chaise-pr-enfant.jpgles-trois-derniers-sarcophages.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Encore l'ensemble des trois sarcophages les plus précieux, viscères et organes vitaux pour la vie éternelle du Pharaon, raison pour laquelle il emmène tout dans la tombe, même de la nourriture embaumée et tous les ustensils nécessaires, démontés et posé en vrac, l'espace étant très réduit. Cela ressemblait à un bric à brac scintillant d'or totalement incongru pour Carter car tout était encore inconnu et pris 10 de travail à analyser et répertorier. Ce fut donc une découverte majeur pour la compréhension de cette ancienne culture et puissance si capitale de cette région du monde et de l'histoire de l'antiquité.

 

 

Statuettes du Pharaon                                                Fresques

Statuettes du Pharaon

 

fresques

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lit-portable.jpg

 

 

Ay-la-suite.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lit portable et Aïy, fils de Touthankamon


Le cobra sacré  et autres représentation de divinités           copie de fresque, le faucon sacré, l'aquarelle, éxécutée par Carte  qui était peintre animalier et se rendit en Egypte pour copier des fresques. Il tomba amoureux de ce pays et de son passé et devint ainsi un egyptologue pas trop reconnu par les archéologue professionnels

le cobra et OsirisFresque-peinte-par-Carter.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Appuie-tête en albâtre                                                                   castagnettes et trombones

Appuie-tete.jpgCastagnettes trombones

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Carter pris par lord Carnarvon qui décéda, malheureusent, peu avant la découverte du sarcophage du Pharaon                                                Les fouilles toutes pratiquées à la main  uniquement par des paysans de la région

 

Carter-pris-par-Lord-Cameron.jpg

Les-fouilles.jpg

Bateaux du Nil

Bateaux-du-Nil.jpg

 

 

 

 

 

 

Descriptif-suite-fouilles.jpgLes-touristes.jpg

 

 

Les nombreux touristes qui se rendèrent sur les fouilles car la découverte eu un retentissement mondial.

Repost 0
1 décembre 2007 6 01 /12 /décembre /2007 23:06
Et voici finalement  un rticle sur


MON RECITAL POETIQUE DU 14 NOVEMBRE 2007. avec des PHOTOS!!


Finalement il y a eu environ 40 personnes je crois malgré le froid et même la neige à l'extérieur de Genève, sur les autoroutes. J'ai eu beaucop de plaisir et les personnes présentes aussi. Beaucoup d'applaudissements, pratiquement après chaque poème à part les plus touffus lorsque l'attention fut à son comble. Pas mal de recueils furent vendus et un CD. Heuresuement que mon ami navigateur fut là pour faire la caisse et s'occupper de tout car je fus trop émue après le lecture pour faire quoique ce soit à part parler avec mes invités. Et heureusement que j'avais remercié les personnes grâce auxquelles ce récital put avoir lieu au début car j'aurais oublié de le faire après. Une chose que je ne sais pas encore faire, c'est recevoir les remerciements et hommages (si on peut dire) du public - je suis un peu timide et gênée, en fait. À apprendre. mais ce me sera difficile!

Trois bis furent réclamés et qprès il a bien fallu terminer malgré le fait que le public aurait bien voulu en entendre plus ...

JE SUIS TRES FIERE D'AVOIR EU DES PARENTS DE QUALITES EN LA PERSONNE DE LA PRESIDENTE D'HONNEUR DU CLUB DE LA GRAMMAIRE DE GENEVE, MEDAILLEE D'OR POUR LE RAYONNEMENT CULTUREL (FRANCE) ET OFFICIER DES PALMES ACADEMIQUES POUR SON OEUVRE EN FAVEUR DU FRANCAIS AINSI QUE DE L'ANCIEN PRESIDENT DU CLUB DE GRAMAIRE DE GENEVE ET ANCIEN SAUTIER DU CANTON DE GENEVE.


Quelques photos prises sur le vif.  Moi en pleine action .... et ...pour les poemes les plus "hot", on enlève le haut ... (pas très bonne la photo surtout avec le spray pour la gorge à côté ainsi que des pastilles car j'avais une petite angine ... comme par hasard ... mais je n'en ai pas eu besoin ni d'un micro car finalement, ma voix porte très bien et j'ai le souffle long - vous savez je me suis exercée en roulant dans la voiture à chaque occasion, en chantant avec radio Nostalgie - une vraie gymnastique des cordes vocales!!!

Mon guitariste fut parfait même pour les bis improvisés, le dernier, que nous n'avions pas vraiment répétés.

À l'occasion je vous mettrai le troisième bis qui s'intitule "L'IMPARFAIT"  - un jeu avec le temps des verbes Francais, qui a beaucoup plu aussi lors d'un deuxième Récital organisé par les POETES DE LA CITE samedi passé lorsqu'un de mes poèmes (UN GOÛT DE FRAISE - a voir sur le blog, je crois) fut inclus dans le programme officiel (poèmes choisis et lus par deux comédiennes) et  que je fus invitée à lire un poème (donc l'Imparfait précisemment) lors du Tréteaux libre . Je peux dire que je fus vraiment acceptée par mes pairs grâce à ce poème, et ce n'est pas tâche facile, croyez-moi, car je n'ai pas du tout le look d'une poetesse mais plutôt d'une femme BCBG qui a tout et à laquelle la vie a toujours souris et apporté que du bonheur  ayant "pondu" trois ou quatre poèmes et qui se prend la tête avec ça... Mais, voilà, je suis comme je suis et je ne vais pas me déguiser en artiste malheureuse  et détruite... Mon petit public me connaît, me suit et apprécie ce que j'écris. Cela me suffit!!! et j'en suis très reconnaissante.




D--m--nagement-vendredi-26-octobre-2007-035.jpgD--m--nagement-vendredi-26-octobre-2007-044.jpgD--m--nagement-vendredi-26-octobre-2007-041.jpgMARIANNE-R--cital-14-11-2007-003.jpg4.jpgMARIANNE-R--cital-14-11-2007-005.jpg
Repost 0
6 octobre 2007 6 06 /10 /octobre /2007 22:32
Mon déménagement est fixé; je vous en avais parlé je crois, que  le propriétaire de mon appartement m'a résilié le bail le 31 juillet  et que j'avais jusqu'au 31 octobre pour trouver un nouvel appartement . Une gageure,  quasi une impossibilité  de part la crise de l'immobilier ici à Genève. Les prix flambent et il n'y a  pratiquement que 1 seul appartement  par semaine sur le marché. Alors vous vous imaginez  que les gens se ruent dessus.

Bref, le miracle s'est produit et j'ai trouvé mais il a fallu lutter jusqu'à la dernière minute et la régie a empoché deux loyer au passage - celui de l'ancien locataire qui  était déjà parti travailler à  Berlin et  le  mien , exigé un mois à l'avance. Le prix a payer pour l'obtenir! Un joli attique - on appelle ça ici un appartement aménagé dans les combles; c'est très prisé! Avec vue sur le lac, le célèbre jet d'eau et le Mont Blanc J'ai vraiment de la chance!!!

Le déménagement est fixé au 26 octobre, je viens de choisir le déménageur et maintenant il va falloir trier, emballer, et emballer .... Je vous met quelques photos de mon intérieur ainsi vous pourrez constater le travail qui m'attend car j'ai beaucoup d'affaires. Cependant, je me réjouis d'emménager dans mon nid d'aigle ou attique-atelier comme quelqu'un l'a nommé. C'est une nouvelle page, c'est l'appartement de ma nouvelle vie , celle d'artiste, de femme de lettre et peintre. C'est la vie que je me suis construite depuis les tragédies et le destin me confirme grâce à cette "tuile" (car au début j'était bien catastrophée) que c'est bien la voie que je dois suivre et c'est effectivement celle dans laquelle je me sens bien. 

Non, je ne me dévouerai pas à un gentil monsieur de mon âge et laisserai tout tomber ou ne le ferai que comme un simple passe-temps. Non, cela n'est pas écrit pour moi. Je suis devenue une femme indépendante, sûre d'elle-même, sachant se battre lorsqu'il le faut, confiante en la vie et l'avenir, qui accepte sans problème les  incertitudes, les changements, les adaptations. Qui n'est pas là à pleurer ce qu'elle a perdu, ni à se sentir misérable et seule. J'ai construis quelque chose qui me sied et dans ma vie professionnelle et dans ma vie privée. Les deux ont pris une voie complètement inattendues; cela a pris son temps, cela a nécessité un examen approfondi du passé et de ma nouvelle situation afin de garder, après analyse approfondie,  ce qui reste valable et d'adopter ce qui convient du nouveau. Pas à pas j'ai progressé en testant, en osant, en risquant, en écoutant mon intuition, ma petite voix intérieure. Mais surtout en persévérant, en luttant, en ayant une patience infinie et une foi que tout cela devait bien servir et être utile à quelque chose. Eh bien, oui! Et je m'y applique avec ferveur! Et c'est du solide!

Mais voici des photos d'avant déménagement et je vous en mettrai de celles juste avant de quitter:Ovronnaz--appart-avant-d--m--nagement-009.jpgOvronnaz--appart-avant-d--m--nagement-008.jpgOvronnaz--appart-avant-d--m--nagement-007.jpgOvronnaz--appart-avant-d--m--nagement-010.jpgOvronnaz--appart-avant-d--m--nagement-011.jpgOvronnaz--appart-avant-d--m--nagement-012.jpgOvronnaz--appart-avant-d--m--nagement-013.jpgOvronnaz--appart-avant-d--m--nagement-018.jpgOvronnaz--appart-avant-d--m--nagement-014.jpg
Repost 0
3 octobre 2007 3 03 /10 /octobre /2007 18:01
J'aimerais remercier une visiteuse de mon blog, nommée ARLETTE, pour ses commentaires  sur mon article La DESALPE et sur mes AQUARELLES ainsi que mon  poème DEBLAYE - je n'arrive pas à le faire autrement que par ce moyen-ci.

J'ai regardé votre site, Arlette et il est très beau et les commentaires qui y paraissent sont tout à fait à propos surtout le dernier disant que

le pays natal reste ancré dans le coeur pour toujours pour le meilleur et le pire!

J'en ai fait l'amère expérience malheureusement pour le pire et ô combien pire! On peut effectivement adopter une nouvelle patrie mais l'ancienne est ancrée à tout jamais dans le fond du fond et doit trouver sa juste place sinon cela signifie - PROBLEMES INSOLUBLES à longue échéance!! qui  peuvent faire souffrir d'autres si  profondément! 


Pour ma part, je suis une sans racines et ce n'est pas une position très confortables bien qu'enrichissantes. À la fin on se cherche des racines , s'en creusent  là où on se sent le mieux ou alors où le vent nous a amené!
Repost 0
3 octobre 2007 3 03 /10 /octobre /2007 15:07

La suite de l'article précédent: malgré mon déménagement qui se met en route; vous pouvez vous imaginer que je n'ai pas beaucoup de temps - j'ai beaucoup d'affaires ! Mais salutations de la montagne de MOI!


Sur les photos précédentes vous voyez des Suisses d'origine, comme ils étaient depuis toujours, des montagnards, solides, prudents, parfois aussi un peu roublards, aimant la nature, la montagne, les beaux paysages mais aussi conscients des dangers de cette nature qu'ils domestiquent afin de pouvoir y vivre en sécurité autant que possible car l'homme peut si peu lorsque les éléments se déchaînent (nous l'avons trop bien vu cette année encore!! Inondations, sécheresse, incendies...). La vie était rude, les hivers longs, la Suisse était un pays pauvre et d'émigration encore au début du siècle et il n'y avait que quelques villes prospères comme Zürich et Genève - ville de foire par excellence depuis longtemps.

Encore tout dernièrement j'ai remarqué une pancarte lors d'une de mes promenades  à la montagne indiquant combien de vaches et de veau pouvaient pâitre sur  cette praire particulière afin que l'herbe puisse repousser suffisamment pour le troupeau l'année d'après!!


Tout était calculé pour la survie,  l'eau, le bois, la chasse etc... car les villages étaient forcément  coupés  les uns autres durant les longs mois d'hiver et se devaient d'être auto-suffisants.


Ce sont les bases de la mentalité suisses, l'indépendance de décision de chaque commune  pour cause de survie des villages,  l'exploitation juste  des ressources après discussions entre tous les habitants dans un esprit de solidarité  et d'équité par rapport  à chacun car  il n'y  a pas  de nobles  , tous étant égaux. Bien évidemment il y a une bourgeoisie de mérite, d'ancienneté mais elle aussi  possède le même  esprit de solidarité sur  laquelle sont basés tous les rapports humains car tout et tous sont interdépendants,


le cantonnier qui  nettoye les rigoles du ruisseau afin que l'eau potable coule au village  ou même  soit rdistribuée entre plusieurs villages, équitablement du point de vue approvisionnement aussi bien que du travail fourni, est tout aussi important que le grand fermier du coin terrien apte à prendre la responsabilité d'un chef, car il faut un chef dans toute chose, désigné d'un accord commun à main levée des concitoyens. Toutes ces choses sont les bases de la démocratie Suisse qui remonte, dans son esprit, au 13ème siécle! À cette époque ces rudes montagnards se sont révolté contre le pouvoir des Habsbourg qui voulaient gérer leurs affaires depuis la lointaine Vienne! 


Je vous parlerai encore d'un histoire écrite par un célèbre écrivain suisse dont je ne me souvient plus du nom qui parle d'un village isolé comme tant d'autres dans les Alpes, coupé du monde durant les longs, rudes hiver. Le "sage " de ce village avait décrété que


le soleil ne se lèverait plus tel jour et que le monde serait plongé dans l'obscurité totale, plus rien ne pousserait, bref, que ce serait la fin du monde!!


Tous les habitants du village portant foi à sa prophétie, se sont mis a paniquer, à se calfeutrer chez eux sauf une jeune fille  qui trouva son histoire invraisemblable. Elle n'y croyait tellement pas qu'elle a entraîné les jeunes avec elle le jour J tout en haut de la montabne derrière laquelle le soleil se levait chaque  matin et conclu l'arrangement suivant:  dès que les premiers rayons du soleil darderaient depuis l'autre versant , les jeunes feraient retentir les coups de fusil (vous savez bien qu'en Suisse chaque homme garde son fusil  de l'armée chez soi encore aujourd'hui - mais c'est en train de changer car trop de  mort  en ont été la cause,  monde moderne oblige même ici -  et ainsi les villageois sauraient que le soleil s'est levé malgré la prophétie. Le soir J les jeunes partirent  et le matin , ô merveille, le soleil s'est levé!  et .... les villageois se sont précipités hors de leurs maisons calfeutrées pour bénir le Seigneur.  Et le vieux sage me demanderez-vous? Et bien on l'a trouvé mort dans son lit le matin-même.

Donc, ne vous prenez jamais  pour le soleil  d'une communauté





Les sapins du Jura suisse, vue sur le lac Léman, et les fromagers et leurs vaches décorées pour la rentrée aux étables.

Diapositive18.JPGDiapositive19.JPGDiapositive22.JPGDiapositive27.JPGDiapositive5.JPGDiapositive13-copie-2.JPGDiapositive21.JPG
Repost 0
30 septembre 2007 7 30 /09 /septembre /2007 22:07


Tout a fait autre chose. Un ami français, établi à Genève m'a envoyé des photos  d'une de ces excursions  tout près de Genève, à St. Cergue, petite station hivernale où  j'allais souvent avec mes enfants luger, faire du ski de fond, nous promener parmi les grands sapins du Jura, car cela se situe au Jura. C'est le paradis des petits lors des beaux Week end d'hiver ! Que de rires . Une fois j'ai failli  passer la nuit sur la piste de ski de fond car je suis partie trop tard et me suis perdue,; il n'y avait plus personne sur la piste et le soleil se couchait; je me voyais  me la geler la nuit à tourner en rond parmi tout ces sapins l'un pareil au suivant, et voilà qu'un expert arrive à toute allure car il voulait faire la grande boucle et rentrer en France. Je l'arrête pour lui demander le chemin  et  il me dit qu'il  va d'abord  sur la Givrine (Suisse) pour ensuite rejoindre le côté français. Alors je lui dit que je vais le suivre, mais lui fonce en avant à nouveau à cause de la nuit,  et  je crains fort  de ne pouvoir le suivre... Je m'accroche et fonce autant que je peux,  la nuit aux trousses  pour finalement, a bout de souffle, voir les lumière du restaurant apparaître au loin.... sauvée! Je n'ai jamais aussi bien skié!! Et tous les sapins sont si semblables et les boucles sont toutes pareilles....



DESALPES A ST CERGUE; CANTON DE VAUD,  DANS LA PARTIE FRANCAISE DE LA SUISSE ,  DONC EN ROMANDIE.  C'EST AU-DESSUS DE NYON PRES DE LAUSANNE


Vous verrez là des Suisses authentiques, folkloriques, mais ça existe toujours!, de rudes gaillards, de belles vaches laitières, des traditions toujours encore vivantes car partout dans les Alpes suisses la désalpe se pratique. Les troupeaux descend des pâturages des alpages appartenant auxla communes où ils ont passé l'été (pruction par les armaillis de formage d'alpage excellent!), mené par les vachers, et les vaches sont redistribuées dans les fermes au fur et à mesure du cortège, salué et applaudi au passage par les gens des villages et les promeneurs. Bien évidemment les vaches sont décorée pour l'occasion et on sort les habits traditionnels pour la fête. Il y a aussi parfois des troupeaux de chèvres, menée par de petite filles aux tresses blondes dans leur habit à tablier - c'est mignon comme tout!!! Comme dans l'histoire de HEIDI. Et j'espère que cela ne va jamais disparaître!!!. Il y a un petit train électrique rouge datant du début 1900 qui a failli disparâitre, qui monte depuis NYON à la GIVRINE et l'hiver il est plein de skieurs et promeneurs, d'enfants en course d'école

Une autre très belle fête et la seule et unique encore vivante en Suisse, c'est la

FÈTE DES VENDANGES A NEUCHÂTEL AVAEC SON CORSO FLEURI
Une cinquantaine de chars décoré uniquement de fleurs - c'est une pure merveille!!!! Il y avait un Corso Fleuri autrefois à Genève lors des Fêtes de Genève mais il fut abandonné au profit de stands de rien de spécial ... au plutôt de la Love Parade qui n'est rien en comparaison, mais bon certains me diront que c'est mille fois mieux mais en tous les cas pas si beaux!

Les photos 1ère partie:

Diapositive4.JPG
Diapositive13.JPGDiapositive3.JPGDiapositive14.JPGDiapositive15.JPGDiapositive9.JPG


Repost 0

Articles Récents

Catégories