Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

28 avril 2013 7 28 /04 /avril /2013 22:49

J'ai noté que mes poèmes et l'article sur le cancer ont été lus dernièrement et j'aimerais donc donner des nouvelles à ce propos.

 

MAIS CET ARTICLE EST UNIQUEMENT POUR CEUX QUE CELA POURRAIT INTÉRESSER CAR IL PARLE DE DÉTAILS PERSONNELS POUR CELLES QUI VIVENT LA MÊME CHOSE!!!!

 

TOUT VA BIEN !!

 

J'ai sagement refait tous les grands examens, IRM etc... et il n'y a pas de traces malignes nulle part ailleurs. Par contre, il a fallu refaire la reconstruction du sein car le corps n'a pas accepté le corps étranger, non ce n'était pas un PIP ... mais le corps n'en voulait pas et moi je ne l'aimais pas non plus, trop gros, trop parfaitl, pas le mien etc... En plus, d'après mon raisonnement, le corps s'est souvenu d'une vieille, grande opération et il a refait la caloïde de cette fois-là, donc une cicatrice dure qui a poussé le silicone vers le haut, la retourné et durcit et, comme cela donnait plus de poids de ce côt-là, a commencé à destabiliser le dos, donc douleurs.

 

J'ai réfléchi, utilisé ma logique et sens commun pour comprendre et cela n'a pas tardé pour retour en clinique et on recommence mais différemment en entourant le silicone de ma graisse. Ce fut long par la suite, la graisse étant un peu comme de la gelée à laquelle il faillait donner forme, un peu trop compliqué à expliquer mais le résultat final est bon. Je me dis maintenant que je sais pourquoi j'ai cette cicatrice et cela donne que ce sein fait maintenant partie de mon vécu; il mérite une cicatrice et non un escamotage! Et ainsi tout va bien et c'est pratiquement parfait

 

Pas de chimiothérapie et j'ai refusé la radiothérapie puisque je n'en voyais pas la raison au vu des résultats tous négatifs des examens de contrôle. Il ne faut pas faire des choses inutiles simplement parc que cela se fait en général, chaque cas étant différent. En plus, je ne voulais pas non plus que ma vie tourne uniquement autour du cancer mais ai poursuivi mes activités normalement.

 

Par contre, j'ai changé mon régime alimentaire, raisonnablement. Plus de légumes en vok, moins de viande, plus de poissons, beaucoup de fruits, cuisiner léger en général et varié et du pain est toujours bienvenu; pas de gâteau ni biscuits. Et des compléments alimentaires dans lesquels le corps peut puiser ce dont il a besoin. Un petit manque de fer et un petit déséquilibre de la flore intestinale. C'est tout, même si les ongles sont fichus et tardent à se reprendre, les yeux ont faiblis ainsi que l'ouïe mais ce n'est pas grave et j'ai pu y remédier. Ce sont de toute façon mes points faibles.

 

Et si tout ça gène quelque monsieur, il ne vaut pas la peine qu'on s'occuppe de lui! Mais cela n'est pas arrivé. LEs hommes sont plus braves que l'on pense si nous-mêmes le sommes !!!! Tout dépend comment nous nous sentons et prenons la chose et le monsieur suivra.

 

Bien sûr, il ne faut pas négliger les contrôles annuels durant plusieurs années!!!

 

Voilà msdames, tout ce que je peux en dire et je vous souhaite d garder la tête haute et de tout faire pour garder le moral! C'est essentiel! Faites-vous plaisir!

Repost 0
25 septembre 2012 2 25 /09 /septembre /2012 22:03

J'ai remarqué que mes deux poèmes et commentaires au sujet du cancer du sein,, le mien, sont lus. Donc, je donne suite et vous raconte comment cela s'est poursuivi.

 

Et bien, je viens de faire des analyses de contrôle, et tout va bien, pas de traces, de métastases mais il faudra encore procéder à un IRM de contrôle. Cela fait presque deux ans maintenant.

 

La première opération, ablation-reconstruction ne fut pas acceptée par le corps, non pas à cause d'une mauvaise prothèse mais le silicone s'est retourné est remonté vers le haut de plus en plus et, en bas du sein, le corps à créé des adhérences, souvenirs du corps d'une autre grosse opération datant d'il y a des années, qui durcissent par la suite et causent des douleurs. En plus le sein a fait un coque dure, ce qui arrive aussi dans la chirurgie esthétique plus souvent que l'on pense, et donc il a fallu refaire. Et ce fut fait différemment afin d'éviter le problème.

 

Comment? en entourant le silicone de ma graisse pour tromper le corps qui n'avait pas aimé ce corps étranger. Ce fut une bonne idée mais il  a fallut de ma part  bien des efforts pour donner forme à ce sein gélatineux, ce qui veut dire sangle en bas et sangle en haut pour empêcher que ca ne remonte à nouveau, et en bas pour plaquer le sein car il y eut un vide à la place des adhérences. Donc, beaucoup de patience et persévérance!! Mais le résultat est bon et maintenant ce sein est bien le mien! - massages obligent! Je l'ai mérité et je ne regrette pas ma décision, de toute façon obligée, d'avoir procédé de suite à l'opération car il le fallait et ainsi éviter toute propagation.


 

Conclusion:

- Il faut agir vite et décider!

- Ne pas se laisser envahir par la peur et poursuivre sa vie normalement.

- Être pragmatique.

- Tout faire pour garder le moral ce qui inclus, travail, vie sociale, sport raisonnablement,

- Adapter le régime alimentaire - pas de charcuterie car il paraît que cela nourrit les celllules cancérigène, pas d'excès, cuisiner au wok si possible, beaucoup de légumes, fruits etc...


 

Après le premier choc, j'ai pensé que cela était encore un coup du destin comme si souvent dans ma vie, qui allait détruire mes activités artistiques, la vie que j'avais péniblement re-contruite mais je ne suis pas laissé faire!  Et je suis entrée en action tout de suite et j'ai décidé, après consultation avec mes médecins habituels, sans courir à droite et à gauche pour avoir trente six mille avis. Après la pemière opération, j'ai refusé une petite série de radiothérapie qui ne me semblait pas logique puisqu'on avait tout vérifié avec ces appeils dernier cri et donc, pourquoi faire puisqu'il n'y avait nulles traces ailleurs. Pas de chimiothérapie non plus de toute façon, ni de médicaments. Juste ce qu'il faut, pas de surmédication, le corps ayant déjà à digérer pas mal ainsi. De toute façon , le corps sait et vous le communiqe si vous l'écouter .Par exemple:

 

Avant que l'on ai découvert mon cancer, je pouvais faicilement me mettre en grosse colère lorsque j'allais chez mon acuponcteur- médecin généraliste, ce qui n'est pas dans mes habitudes; en fait c'est le corps qui disait que quelque chose n'allait pas, donnait un signal d'alarme!

 

En tous les cas, il faut faire ce qui est à faire sans tarder! Mais chaque cas est différent et chaque personne est différente! Mais, il ne faut surtout pas se laisser abattre et savoir qu'on n'est pas les seuls et en parler - cela aide! 

 

 

Prenez courage!

 

Et s'il n'y a pas d'autre solution, profitez de chaque instant et préparez-vous! 

Repost 0
27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 21:05

 

Coeur-anesthesie.jpg

 

 

 

COEUR ANESTHÉSIÉ

 

 

 

LA FLÈCHE

 

 

Composée, apaisée

je sais ce qu'il en est

 

je sais ou je vais

j'accepte

 

J'élimine toute objection,

toue indécision, toute crainte.

Je tends l'arc, ajuste la flèche;

je me concentre sur la cibel,

rien d'autre, rien de plus.

 

Comme un archer japonais,

je tire sur la corde,

de plus en plus je la tends

jusqu'au maximum.

 

La flèche doit tuer,

tuer le cancer

et mon moral, mon action compte!

 

Je m'apprête, me concentre sur lobjectif

rien d'autre,

rien de plus.

 

La flèche doit se ficher dans le mil.

 

 

 

 

OUI, je sais, j'ai tout vu sur les images de l'imagerie de Radiologie Magnétique et ce que j'avais émis dès le départ s'avère être la meilleure solution. Il faut tout enlever pour être sûr. Ce sera l'ablation et reconstitution en même temps. Pas de demi-mesures pour moi, pas de chimio dans l'attente de voir si une partie peut-être sauvée. Je n'aime pas l'attente, j'ai l'habitude des urgences et des décisions prise sur le vif, de suite au vu de la situation. Je ne vais pas demander d'autres avis, j'ai confiance en mes deux médecins, deux hommes qui feront le maximum pour moi car je les motivent en m'associant à leur décision, en participation à la prise de décision, en faisant confiance à leur jugement ainsi qu'au mien que tous sollicitent et ceci inclu la doctoresse de l'IRM qui m'a bien fait voir les images.

 

 

JE VEUX SAVOIR POUR DECIDER ET ASSUMER MA PART DE RESPONSABILITE

 

JE  VEUX  UTILISER LA LOGIQUE ET J'AI DE LA CHANCE CAR ELLE S'APPLIQUE A MON CAS

 

C'EST LOCALISE, C'EST UNE GRANDE CHANCE DONC IL FAUT ENLEVER cCE SEIN GAUCHE ATTEINT ET LA

 

MEDECINE PERMET L'ABLATION- RECONSTITUTION EN MÊME TEMPS!

 

ALORS IL N'Y A PAS A TERGIVERSER


 

Je ne vais pas me laisser tyranniser ni me laisser gouverner ma vie par ce truc en attendant pour voir si un bout de sein peut être sauvé.

 

 

 

OK c'est une mutiliation, le symbol de la féminité,  ça touche profondément, c'est vrai, mais cela ne doit pas nous affecter symboliquement en tant que personne car dans le concret ce n'est pas le cas. C'est un coup dur à avaler et il vaut mieux ne pas en faire toute une histoire nuisible pour le moral qui est si important et joue un grand rôle dans l'histoire. J'en aurai un nouveau tout beau et je le veux pareil à l'autre qui me plaît tel quel! Je veux rester moi, à mon âge, tel quel. La peau peut-être utilisée dans mon cas, donc le minimum de cicatrices, le mamelon aussi (excusez, je suis très franche, sinon ça ne sert à rien que j'écrive si c'est pour cacher comme dans les bouquins) et on fera même du rééquilibrage si nécessaire entre les deux comme pour quand on fait le changement des pneus d'hiver-été  LOL!

 

Je sais, je sais, le cancer est une maladie mortelle, c'est bien pour ça que j'enlève tout d'un coup. Ce serait bien pire s'il y avait des méthastases dans le foie, par exemple; donc, j'ai de la chance dans la mal chance car après tous les coups du destin, il ne me manquait plus que celui-là. Il faut croire que la résilience, je suis une résiliente depuis l'âge de quatre ans, attire les coups du sort comme l'argent, l'argent. Il n'y a qu'une solution, c'est lutter comme toujours mais cette fois-ci c'est pour moi! Et il le faut si je veux continuer à écrire et à peindre.  

 

 

IL FAUT REGARDER VERS L'AVENIR ET NON RESTER PLANTÉE DANS LE PRÉSENT A MAUGRÉER


 

Et comment j'ai fait avec la famille et quelques amis??? Difficlle ... Puisque certains habitent loin, j'en suis venue tout simplement à l'écrire par mail et, après-coup, je trouve que c'est une bonne solution. Ainsi chacun a pu prendre le temps de "Digérer " la nouvelle

 

 

et pour certains il a fallu plusieurs jours avant qu'ils réagissent, voir même une semaine et chacun à sa façon. C'est un grand ébranlement!! Le téléphone les prend au dépourvu.

 

 

Je pense qu'il n'est pas bon de le taire car, un jour, cela se saura, il faudra dire et c'est les priver de pouvoir vous soutenir, de se rendre utile. L'homme aime agir, aime participer, aime aider; c'est faire appel à ce qu'il y a de bon en lui!!  Et le cancer tout le monde connaît! Je vous en parlerai, des réactions diverses ...

 

Repost 0
24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 21:48

 

COUP DE FOUDRE- peinture

 

 

 

 

LE COUP DE FOUDRE - UN DE MES PREMIERS PASTEL - 2002

 

Ce peut être le coup de foudre amoureux ou la grosse tuile qui vous tombe dessus, vous déchire le coeur, défait votre monde, comme c'est le cas pour moi en ce moment.

 

 

 

Je vais vous en parler, c'est tout autre chose mais il y aura tout de même de la poésie et et des tableaux, mes deux autres moyens d'expression. Ce sera surtout une histoire personnelle, un récit tout au long de ce cheminement, mon chemin, mon destin car

 

 

 

ON M'A DIAGNOSTIQUÉ UN CANCER ET JE SAIS OÙ J'EN SUIS MAINTENANT, OÙ JE VAIS....

 

 

J'AIMERAIS LE PARTAGER AVEC VOUS,  COMME CELA ME VIENT, EN TOUTE SIMPLICITÉ, EN TERMES QUOTIDIENS, À MA FAÇON, PARFOIS AVEC HUMOUR, PARFOIS À TRAVERS LA POÉSIE MAIS TOUJOURS AVEC MES COMMENTAIRES TOUT À FAIT PERSONNELS. VOUS POURREZ ME SUIVRE SI CELA VOUS DIT.

 

JE NE SUIS PAS UNE EXPERTE, JE NE VOUS ASSOMMERAI PAS DE TERMES MEDICAUX INCOMPRÉHENSIBLES MAIS JE VOUS FERAI PARTAGER MA FAÇON DE LE VIVRE, DE L'ACCUEILLIR, DE LE DÉSAMORCER, JOUR APÈS JOUR.

 

Alors, commençons par un poème, écrit sur le vif, lorsque la nouvelle est tombée.

 

 

 

TUNNEL NOIR

 

 

tunnel noir

engouffrement

effraiement

 

lancinant rouge pêtant

 

Mon monde s'écroule, éclate, explose

 

 

effarement

abattement,    NON!

apitoiement,    NON!

 

SILENCE!

 

J'ai le cancer ...

Idée s'infiltrant ...

 

Panique,    NON!

 

ACTION

 

CANCER ER ER er er ...

 

ENNEMI ...

 

SE BATTRE!

 

Et bien voici comment j'ai pris la chose tout au début,

 

 

Cela a commencé le 25 janvier, lors du contrôle des deux ans - la fameuse Mamo-Echographie. Ceci dit en passant,  il faudrait la pratiquer chaque année à partir de l'âge de 45 ans! l y avait quelque chose de suspect et on m'a fixé d'office un rendez-vous dans une jolie clinique privée ici, à Genève, pour un examen approfondis. On allait me retirer des "CAROTTES" comme on le fait dans la glace de l'Antartique pour voir les différentes couches à travers les millénaires, chez moi à travers mes chairs ...

 

Comment est-ce pratiqué? Eh bien une infirmière tient un espéce de "pistolet" ; elle tire un coup  qui ressemble au coup de pistolet et en même temps cela enfonce l'aiguille dans la chair, chez moi du sein gauche, pour en retirer comme un minuscule ver blanc qui sera analysé afin de constater si la matière suspecte est bénine ou cancéreuse. on en était au 10 février. Les résultats furent envoyé par le Docteur pratiquant l'examen à mon gynécologiste qui m'annonça le 15 février qu'il y avait bien une raison d'aller investiguer plus loin. Le WE avait passé par là sinon j'aurais su le lendemain.

 

Mais une chose est certaine : C'EST MALIN!!!

 

Verdict: il faut aller faire cet IRM (Iradiation par Raisonance Magnétique) que l'on m'avait tout de suite fixé lors de la prise des carottes (je ne me souviens plus du terme médical) . Cela devenait sérieux et j'ai écrit le poème ci-dessus. Une radio-scintillographie est aussi prévue pour voir si des métastases sont présents dans les os et ailleurs. Ainsi qu'un scanner pour voir s'il y a quoique ce soit dans les organes vitaux.

 

 

Je me plie à tout et suis le mouvement. Il faut savoir et plus vite ça ira, mieux ce sera!!


 

DÉJÀ J'ENTRE EN PHASE DE PRÉPARATION, D'ÉLABORATION DE L'ATTITUDE A ADOPTER, J'EN PARLE, J'ANNONCE A LA FAMILLE, COMMENT???  je vous dirai dans mon prochain article....

 

 

 

Mais surtout Pas de panique!!

 

Repost 0

Articles Récents

Catégories