Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

11 août 2010 3 11 /08 /août /2010 10:15

CANICULE

 

 

 

La canicule

 

 

 

 

 

 

Il a fait chaud, très chaud et alors il m'est venu l'idée de représenter ça en peinture. Comment? Et bien cette chaleur pénétrante, qui vous liquéfie, vous envahi et finalement vous vous y laisser couler, aller complétement. Il fallait donc du rouge, du jaune or et ... du bleu turquoise intens, aigu comme le ciel bleu de ces jours, qui se resserre dans la bouche tellement il fait aigu, presque insupportable. Et, en définitive, un soleil, dans un coin, mais grand dans ce tableau coulant en lamelles verticales pour finir dans un brouillard de chaleur dans lequel on se dilue tout entier. Et voici cette huile sur canevas de 70/60cm.

 

 

 

 

HEATWEAVE

 

 

 

Chaleur

s'infiltrant, se dissolvant dans la moindre cellule

liquéfaction des chairs

chaleur s'imprimant dans les démarches, dans les horaires

déliant les les corps dans des danses langoureusement déhanchées

dans des corps à corps

 

Chaleur, pas envie de penser

juste se laisser aller, glisser dans ce bleu intense

virant en un brume dense

 

Où est passé l'air?

 

Enchevêtrement des corps

sens aiguisés appelés à trouver réponse

se laissant glisser en lente moiteur dans des jeux de membres en accords

jsuqu'aux aurores

 

Et se lèchent les perles luisantes dans ces creux aux parfus de musc d'orient

orientant, entrouvant les corps frisonnant sous de mains quémandeuses

avides de refrains encore

 

Chaleur tourmentant les souvenirs

attisant les revenirs

 

Silences de langueur du monde en douce torpeur

ou frénétiques mouvances exacerbées à outrance

 

 

 

Repost 0
6 novembre 2009 5 06 /11 /novembre /2009 16:26
J'aimerais vous faire partager ma dernière peinture à l'huile, dimension 6o/80cm, donc assez grande, toute dans les rouges et jaunes. Elle fait partie de mon concept de PEINTURE D'ACTION EMOTIONNELLE, c'est-à-dire d'une peinture qu'il faut peindre sur le moment, dans l'état dans lequel on ressent cette émotion car l'action de la peindre détermine la peinture avec le choix des couleurs et la composition bien évidemment.

Ici, le rouge forcément, la peinture la plus chère qui existe sur le marché que j'ai achetée à Istanbul en plus, un rouge très brillant et riche - je vous assure que cela vaut la peine d'y mettre le prix car la différence est énorme!!! La diagonale qui signifie la tension, ou le drame. Le pinceau jicle - donc l'intrusion . Jespère que vous me suivez... ET QUE CELA VOUS PLAÎT!!





INTRUSION AMOUREUSE



Détail


Repost 0
14 octobre 2009 3 14 /10 /octobre /2009 10:46
Un soir j'étais en pleine forme et sentais que des choses allaient me tomber dessus, des choses de feu, qui vous illuminent de l'intérieur et cette peinture est venue. Alors juste avant de partir à Istanbul (article à venir avec photos!) je vous mets cette peinture éclatante! De grandeur 80/70 cm c'est une huile.

Vous savez bien que la peinture, l'écriture sont des expressions de l'âme, du coeur, en tout cas pour moi, qui sortent d'elles-même si on veut bien leur donner suite.

Je sens parfaitement quand il y en a une en préparation et c'est un moment tendu juste avant de prendre le pinceau et de donner les premiers traits comme aussi lorsque le crayon est dans mes mains et que les lettres jaillissent.



MISE A FEU





Détail - les traits sont rapides, en descente




Repost 0
4 octobre 2009 7 04 /10 /octobre /2009 18:28
Puisque j'ai passé une semaine de mer en Tunisie, un last minute car la mer me faisait trop envie, je fis des photos dont je ferai un article dès que j'aurai le temps, et une de ces photos m'inspira pour réaliser une peinture. Elle est de ce style mauresque typique, à colonnades, et je l'ai intitulé LE PALAIS DE SHEHEREZADE, car tout en fond il y a une porte illuminée qui mène .... aux CONTES DES MILLE ET UNE NUITS  -  non chambres de l'hôtel bien évidemment. désolée de vous décevoir mais ce serait si beau.

Mais mon tableau mène vraiment à la célèbre SHEHEREZADE qui a su sauver sa vie en racontant mille contes au Sultan, mille contes qui le charmèrent et l'envoutèrent ainsi que ses danses du voile. ...


Voici donc  la peinture : Une huile de 80/60cm




LE PALAIS DE SHEHEREZADE









Repost 0
25 août 2009 2 25 /08 /août /2009 22:30
Puisque je parlais de la vie sur le Lac Léman, voici une peinture non pas du lac mais de la mer au coucher du soleil. Oui, j'aime les couchers de soleil, comme tout le monde, je pense!!

C'est un grand format 1mètre sur 80cm, très travaillé, original par sa composition car le ciel fait les 4/5ème du tableau et les ìles sont tout en bas, elles aussi peintes dans tous les détail et s'évanouissant dans le lointain. Les vagues furent un défi car je n'en avais jamais peintes auparavant. C'est un très beau tableau de l'avis de tous ceux qui l'ont vu, très paisible.

J'espère qu'il vous plaîra. Voyez aussi les détails qui cependant n'illustrent pas les épaisseurs de la peinture, coulures, etc... ce n'est que la réalité qui le permet!





L'EMBRASEMENT DU CIEL SUR LA MER



                                  Les îles s'évanouissant dans le lointain

                                 
Le ciel








Le bas du tableau
Repost 0
31 juillet 2009 5 31 /07 /juillet /2009 11:17
Puisque je parlais du Lac Léman dans mes articles précédentS, voici une peinture que j'ai conçue. Elle est, façon de dire, un cliché mental de la vue d'une rive à l'autre du Lac Léman, enregistré lors d'un  concert dans un endroit d'où l'on peut admirer un panorama magnifique sur l'autre rive du Léman. Il s'agit du



FESTIVAL DE COLLONGE-BELLERIVE à LA FERME ST. MAURICE -.


de magnifiques concerts donnés dans une grange renovée située dans un domaine magnifique avec vue sur le lac par de jeunes musiciens très talentueux dont notamment le violoncelliste ayant raflé tous les premiers prix du CONCOURS DE MULSIQUE de GENEVE et

l'Orchestre de Chambre du Festival de Verbier

qui nous a régalés d'un concert somptueux - le public était en extase!!) .


Quelques temps après j'ai donc reproduit ce cliché mental, à ma façon un peu dramatique et imagée. Ce n'est donc pas une reproduction exacte de l'endroit ni de la vue mais que cette impression de lumière toute particulière, de douceur tout en contraste avec le noir dans lequel est déjà plongé la rive avec ces lumières nocturnes. Et bien évidemment les montagnes, le Jura un peu plus accidenté que normalement, enrobées de bleu, pas le même bleu que celui du lac qui est cristallin.


C'est une huile qui fait 50/60 cm. J'espère qu'elle vous plaîra



Repost 0
4 juillet 2009 6 04 /07 /juillet /2009 09:56
Actuellement je suis en pleine phase de peinture et poursuit l'aventure de la peinture à l'huile. Suis arrivée au format plus grands - 40/50 cm et au canevas. Voici la première du genre. C'est un souvenir ramené d'une promenade dans les montagnes suisses, à Villars, durant la période du grand froid, un jour de soleil. Il y avait des cascades gelées dégoulinant de partout, c'était vraiment impressionnant.

Alors j'ai reproduite cette impression d'eau figée sous le soleil.



CASCADE GELEES SOUS LE SOLEIL



Repost 0
24 juin 2009 3 24 /06 /juin /2009 09:41
Vous savez, je me suis lancée dans la peinture à l'huile et, après plusieurs essais, je commence â être satisfaite. Il n'y a pas de miracle, il faut travailler encore et encore pour se familiariser, apprendre à connaître les possibilités que donne un nouveau moyen, élément, dans toutes choses d'ailleurs, comme le virtuel par exemple aussi, et enfin maîtriser afin de pouvoir exprimer ce que  l'on veut.

Sans entrer dans plus de détails et pour changer de l'article précédent qui était plutôt sombre, voici une joilie huile, bien lumineuse! Les problèmes et soucis sont toujours là et la peinture est une évasion bienvenue surtout dans ces moment difficiles et épuisants. Je tourne la tête vers ce qui est beau, comme les champs de blé avec ces coquelicosts éclatants que voici. Ils sont exagérés pour rendre cette impression de "qu'il n'y en a que pour eux "lorsque le regard balaye le grand champ jaune, de ce jaune riche, tout en lignes droites montant vers le ciel.

Comme vous pouvez constater, mes tableaux deviennent plus grands , de dimension j'entends; il le faut pour une expostion et c'est uniquement l'huile et l'acrylique qui le permettent. À priori je n'aime pas l'acrylique que je trouve trop plat, mat tandis que l'huile a ses couleurs riches et brillantes inégalables, il est vrai. Mais je garde la spontanété et la liberté acquise avec l'aquarelle que je n'abandonne pas pour autant. Ni l'encre de Chine qui est un élément extraordinaire pour ces coups de pinceaux vigoureux  qui ne pardonnent pas que j'adore à exécuter entre deux, en vitesse, en urgence.

Le tableaux que voici est d'un style un peu naïf, primitif que j'aime bien et que j'utilise souvent pour peindre mes petites créatures féminines coquines que vous trouverez disséminées dans ce blg. ça m'amuse de peindre ainsi et c'est très expressif et tout un monde à soi.




FLEURS ROUGES DANS UN CHAMP DE BLE
HUILE 40/50CM


Repost 0

Articles Récents

Catégories