Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

15 février 2017 3 15 /02 /février /2017 09:27

Les printemps arrive! OUI c'est sûr messieurs!

 

Alors voici un petit poème qui parlent de jupette et de pantalons et... de vos désirs.

Une de mes aquarelles l'accompagne.

 

LA PETITE ROBE À GODETS

 

il désirait la petite robe à godets,

courte à souhait, pour s'y promener

durant quelques heures de loisirs, juste pour le plaisir

de jeux goûtés  à deux

dans l'innocence des vingt ans

ou celui des souvenirs de "dans le temps"

 

Les bouches s'encolleraient, se goûteraient lentement...

avec la fougue des vingt ans

ou se plaisir si précieux

lorsque l'on approche de l'âge des adieux,

et que l'ardeur n'y est peut-être plus autant,

mais le plaisir encore plus goûté, goûteux,

apprécié, libéré des appréhensions de la jeunesse qui stressent.

 

Il désirait la petite jupe à godets, s'y promener à souhait

pour d'émoustillants délices réciproques qui guère ne choquent,

nouveauté ou souvenirs bienvenus,

après les années "femmes en pantalon moulant" certes attirante et titillante

mais tellement "femme sculpture de marbre", emprisonnées pour l'égalité

tandis que les hommes, en jeans difformes, en suspension sur leurs fesses  sans formes,

ont perdu la boussole, subissant les attaques fébriles de ses amazones

faisant montre de tant de testostérone car ce sont elles maintenant les patronnes.

 

Petite robe à godets qu'il désirait, voire jupettes, oh courtes jupettes...,

tu redistribues les cartes

si bien que les hommes remontent leur pantalons,

tranquillisés, rassurés dans leur virilité

ainsi que les femmes dans leur liberté.

 

C'est à égalité que les règles sont, dès lors, élaborées

selon ses propres choix et convenances, 

et l'on se balance entre jupettes et pantalons

mais les talons hauts ont toujours la cote

et monte toujours plus haut chez les cocottes

qui se promènent toute coquettes dans leurs courtes jupettes.

 

Oh petites robes à godets, ton retour est un bienfait.

 

Quant à lui, il aimerait la petite robe à godets

pour y découvrir tant de belles surprises

dont il a souvenir ou ce nouveau désir.

 

.

 

 

Repost 0
Published by Marlo - dans Poèmes COQUINS
commenter cet article
10 octobre 2012 3 10 /10 /octobre /2012 08:32

Voici le dernier poème que j'ai écrit pour moN


 

 GRAND RÉCITAL DE POÉSIES EN MUSIQUE (30 en tout) et pour mon NOUVEAU

 

RECUEIL du même titire "SUR LE FIL DU CLAIR-OBSCUR"  de 45 poème


 

formant une histoire de l'amour-passion toujours sur le fil, traversant les diverses facettes de cette état si difficile et sublime qui finit la plupart du temps mal!, malheureusement, comme s'il ne devait pas exister car trop extrême ... le rien, la rencontre choc, le fait, le choix, les disputes, la rupture, le vagabondage amoureux, l'absence criante, le mal d'amour rongeant, l'horreur de la perte, du plus rien, de la dépression et puis la vie qui reprend et la nature qui aide -

 

enfin tout ça sous forme poétique car la poésie peut TOUT DIRE!!


 

Mais voici ce petit poème coquin, il m'en fallait un nouveau à inclure, qui m'est venu à une soirée à laquelle je portais un T-shirt avec un ruban et noeud, non pas bleu, et cela a attiré un ami, un peu coquin, aimant la séduction et les femmes ... Vous voyez, un poème peut naître juste d'un moment comme ça, comme par miracle!

 

 

PETITE NOEUD BLUE


 

 Lentement il tire sur le petit ruban bleu

nouant ce petit noeud bleu

au creux du sorsage heureux fénudant les petits seins dorés

aux boutons de roses bleutés.

Lentement il écarte et s'aventure,

entoure le contour juste sur mesure ...

Sa main glisse sur la peau lisse,

... et il boit une coupe d'ambroisie

contemplant la petite merveille seprésentant à ses yeux.

 

Petits boutons de roses bleutés

fièrement se dressent pour accueillir les caresses

et petits seins dorés se complaisent tandie qu'il les soupès.

Ses yeux se taisent sur petie  bouche cerise,

le silence s'apaise

et petit ruban et petit noeud bleu se retrouvent à terre ...

Il l'enserre ...

un éclair et grand tonnerre résonnen dans leurs artères.


 

 

Et voilà, avec quelques mots, sans vulgarités, comme je l'aime, mais faisant appel à l'imagination que je laisse courir, la séduction qui attise



 

ET NE CROYEZ PAS QUE C'EST FACILE D'ÈCRIRE AINSI! ESSAYEZ!!

 

Encore faut-il savoir l'interpréter et CA C'EST MA SPÉCIALITÉ

Repost 0
Published by Marlo - dans Poèmes COQUINS
commenter cet article
27 juin 2012 3 27 /06 /juin /2012 20:36

Je n'ai pas pu écrire beaucoup ici ces temps-ci car j'ai eu beaucoup à faire, mais voici un petit poème que ceux qui m'ont vu l'interpréter n'oublie jamais. Apparemment il représente un fantasme, une situation que les hommes aiment bien et les femmes le trouvent très amusant. Alors, tout le monde est content! 

 

En plus il sied bien à l'été et c'est le titre de mon dernier recueil, visible sur mon site: www.reves-realites.com à la page "Poésies".

 

J'aime bien raconter une petite histoire sous forme poétique ou alors créer une ambiance comme aussi représenter une émotion . Mes recueils sont d'ailleurs

 

Dans ce recueil je parle des diverses facettes de l'amour, allant de la rencontre imprévueà l'amour passion, à l'attente, au deuil, au mal d'amour terrible puis au histoires menant nulle part et finalement quelques poèmes sur justement les lumières de l'été et ses aventures, la lumière du matin et celle du soir mais toujours sous mon aspect alusivement sensuel.... pas de niaiseries dans ma poésie, du conquin, du violent, du dramatique, du sensuel et des rélexions parfois mais toujours des émotions encore et encore, c'est ma marque!

 


 

Recueil-Virgules-amoureuses--Zip-.Zip.2012.jpg

 

 

 

 

ZIP ...ZIP

 

 

ZIP ... ZIP   ouvert - fermé!

ZIIIP    glisse, cran par cran

S'ouvre l'écran, l'écrin

Zaaac  casse un cran

Toc,   crac ça bloque

 

ZIP, ... ZIP    m'amusera, m'impatientera

attisera,   ZIIIIP... juste ça, pas plus ma foi

Croche sur une croche je ne sais pourquoi

Puis en un éclair arrachera

 

ZIP ...fermé!

C'est fini, plus ne montrera

Mais protègera le coeur blesse d'autrefois

Interdit! Jusqu'à midi.

 

Minuit on verra

Bloquera, bloquera pas ...

Repost 0
Published by Marlo - dans Poèmes COQUINS
commenter cet article
10 novembre 2010 3 10 /11 /novembre /2010 21:06

 

 

 

 

Je pars à Rome pour quelques jours et vous laisse un de mes poèmes coquins, grand favorit inoubliable de ceux qui me l'ont vu et entendu interpréter. Je vous demande un effort d'imagination, Messieurs! Je ne pense pas que vous aurez beaucoup de difficulté.

 

 

 

 

 

 

ZIP,   ZIP

 

 

 

Zip, Zip    ouvert, fermé!

Ziiip   glisse,  cran par cran

S'ouvre l'écran, l'écrin

Zaac    casse un cran

Toc,    crac   ça bloque

 

 

Zip, Zip   m'amusera, m'impatientera

Attisera   Ziiip   juste ça   pas plus ma foi


Croche   sur une croche je ne sais pourquoi

 

 

Zip   fermé!

C'est fini, plus ne montrera

Mais protègera le coeur blessé d'autrefois

Interdit! jusqu'à midi

 

 

Minuit,    on verra

Bloquera, ne bloquera pas ...

 

 

 

 

Je vous souhaite un bonne fin de dimanche, il paraît que le temps s'améliorera car ces jours-ci c'est vraiment le début d'un hiver pluvieux même si la couche de neige se forme sur les montagnes, le Jura - promesse de belles pistes de ski!!!


 

  Un de mes pastels

 

 

 

COEUR VOLAGE

 

 

 

COEUR VOLAGE d\'un gentil on Juan voletant de fleurs en fleurs

 


Repost 0
Published by Marlo - dans Poèmes COQUINS
commenter cet article
23 septembre 2010 4 23 /09 /septembre /2010 16:22

Un poème un peu coquin à nouveau une fois, pourquoi pas. C'est bien ce style-là qui me convient et que j'aime interpréter.


Je l'ai inclu dans le programme que je finalise pour le

 


 

FESTIVAL DES POÈTES DE LA CITÉ DE GENÈVE

 

LE 30 OCTOBRE 2011 à 14h30


AU THÉÂTRE DE LA MAISON DE QUARTIER,


1, Bvd DE LA TOUR, GENÈVE


(Plainpalais, rue latérale du bvd de l'Arve en montant de la Plaine de Plainpalais, anciennement  maison des la Franc-maçonnerie, avec une tour,

en sous-sol il y a un petit théàtre)

 


 

Je m'occuppe de la mise en programme, de la coordination musicale avec

 

le GUITARISTE  NICOLAS LAMBERT

 

et de l'interpértation en alternance et en duo avec

 

 

REMI MOGENET, POÈTE ET ECRIVAIN DE  SAVOIE VOISINE.


 

Plus de détail plus tard, lorsque le programme sera finalisé mais vous pouvez d'ores et d'éjà noter la date si cela vous intéresse.

 

 

 

 

 

SE GRIFFONNE

 

 

 

On s'adore, se griffonne à mort.

On se pique, se lance des piques,

Avec des mots on lutte et de bataille lasse,

tu me terrasses.

Je ne cède que d'un pouce et rebondit

tandis que tu poursuis

suivant ma trace comme un chien de chasse.

Je me terre dans mon terrier

d'ù tu me déterres et je cours ventre à terre

me réfugier dans les airs.

J'argumente, palabre, plus tu en  baves,

point ne relâches; je me fâche;

plus encore tu adores et souris en sourdine.

Je gronde mais de ta volonté tu m'inondes,

me nourris de crudités

ce sont les caresses que tu me prodigues sans cesse.

 

On s'adore, se griffonne à mort

et finalement l'un contre l'autre on se jette,

se perfore et enfin, tu m'emplis comme une amphore

de tes folles envies si étranges pour moi encore.

 

 

                                                                     MARLO

 

 

 

Une de ces relations en opposition, une lutte amoureuse constante pour la suprématie, une attirance qui est au delà des disputes ou des contrariétés mais qui, au contraire, s'en nourrit parce que chacun est vrai et suffisamment fort pour le supporter  poursuivant le chemin dans la connaissance de l'autre et soi en approfondissant la relation encore et encore afin de la  nourrir  tout en évitant de tomber dans l'habitude, la routine, en gardant la surprise, le mystère de l'autre car il reste imprévisible mais vrai.

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Marlo - dans Poèmes COQUINS
commenter cet article
5 mai 2010 3 05 /05 /mai /2010 23:30

 

 

 

MOI, MARLO, POÈTESSE

 

AVANT DE MONTER SUR SCÈNE POUR RÉCITER CERTAINS DE MES POÈMES

 

LORS DU PRINTEMPS DES POÈTES, À GENÈVE

 

LE 19 AVRIL 2010

 

 

 

 

Printemps-Poetes.04.2010.jpg

 

photo prise avec un téléphone mobile

 


Ce fut une très belle soirée. fêtée avec le ART CLUB DE PROVENCE et celui de GENüVE avec une pianiste-compositrice, chansonnière JULIANNAH un violoniste réputé, DAVID SMITTE. les poètes d'AIX EN PROVENCE, ceux de Genève dont moi avec des poèmes d'amour coquins qui ont beaucoup plu; les sourires sont apparus sur les visages, un air frais a soufflé car mes poèmes sont si différents, légers mais profonds en même temps et il paraît que c'est rare. Ils ont l'air simples parfait mais quoi de plus difficile que de dire en peu de mots, avec humour et légèreté, élégance, de façon alusivement sensuelle... ma spécialité. Et j'adore les interpréter...


En voici un exemple: Il faut se l'imaginer interprété avec une gestuelle adaptée

 


 

 

ZIP ..., ZIP, ...



ZIP, ZIP    ouvert - fermé!

Ziiip,   glisse, cran par cran

S'ouvre l'écran, l'écrin

Zaac   casse un cran

Toc,   crac   ça bloque


Zip, Zip   m'amusera, m'impatientera

Attisera   Ziiip   juste ça pas plus ma foi

Croche sur une croche

Puis en un éclair    arrachera!


ZIP   fermé!

C'est fini, plus ne montrera

Mais protègera le coeur blessé d'autrefois

Interdit! jusqu'à midi


Minuit,   on verra

Bloquera, ne bloquera pas .

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Marlo - dans Poèmes COQUINS
commenter cet article
30 octobre 2008 4 30 /10 /octobre /2008 18:56



CONCEPTION




Ceci est une de mes aquarelles pour ARLETTE qui apprécie tant mes aquarelles au point d'en faire un diaporama et de me l'envoyer., comme elle me le demande dans son commentaire Je l'en remercie beaucoup!! Regardez aussi mon SITEWEB en RENOVATION (bientôt la nouvelle version!!)


(WWW.REVES-REALITES.COM)



 où vous TROUVEREZ TOUTES MES PEINTURES à ce jour. C'est très encourageant pour moi , cette appréciation!!

Comment représenter LA CONCEPTION en une image? .... Cela m'est venu tout d'un coup: deux formes très différentes, deux couleurs se réunissant en une troisième contenant les deux premières et un nouvel être est né!!!

Vous voyez le mouvement rapide  et sûr du pinceau qui est parti tout seul; je n'ai eu qu'à accentuer certains traits et surtout à ne pas en faire plus car cela aurait tout gâché. Le plus difficile est peuté-être même de savoir arrêter mais j'ai comme une voix intérieure qui me dit STOP!! Et j'obéis toujours car je râte très rarement une peinture NI un  poème.

Si on porte quelque chose à l'intérieur de soi, si on a quelque chose à dire, la voie s'ouvre et lorsqu'elle cela târit ou TOUT est dit, on s'arrêt automatiquement. C'est simple, alors pourquoi compliquer?? et se tracasser. Les oeuvres sont comme des bébés que l'on portent en soi!!
Repost 0
29 juillet 2008 2 29 /07 /juillet /2008 09:01
Et voici ce poème un peu coquin que vous n'aimerez pas beaucoup Messieurs, mais elles existent bien, ces COLLECTIONNEUSES. N'est-ce pas l'équivalent du DON JUAN?




  • Un peu léger me direz-vous, assez légères ces relations:
  •  peut-être est-ce pour se protéger, pour ne pas "se donner à un homme coeur et âme"
  • ou alors est-ce par crainte d'en manquer, comme dit le poème.
  • Ou encore, est-ce une espèce de drogue pour ne pas s'ennuyer et maintenir l'énergie à niveau, le moral en hausse ...
  • Qui sait... ou pour le plaisir de la chasse, par insouciance et tout
  •  simplement parce que l'on est dans cette disposition-là ...




Elle dure, elle ne dure pas. Dans les romans on s'en lasse en définitive car ça finit par devenir toujours la même chose bien qu'avec des sujets différents; ça perd en saveur, en intérêt mais ça reste une habitude ....
jusqu'à ce que l'on trouve l'âme-soeur ou que l'on finisse par se faire attrapper, se mettre la corde autour du cou pour diverses raisons, dont l'argent est souvent à la racine.



Je suis un peu cynique aujourd'hui ...



LISETTE

Elle les met en conserve
Pour les jours de disette
Oui, Lisette est une drôle de coquette

Au garde-manger elle en a en réserve
Car de temps à autre il y en a un qui ne se conserve
Ou qui tombe aux oubliettes
Tout au fond du placard il reste
Moisi, s'ennuie de Lisette
Car elle est une drôle de coquette

Il y en a qui sont ses favoris
Selon ses envies
Alors il se croient être le seul plat
Elle les détrompe et en prend un autre dans sa réserve

Des fois elle va au marché,
Choisi du frais, consomme et il reste
Elle découvre d'autres douceurs, de nouvelles épices,
D'autres saveurs
Lisette est une drôle de coquette
Son garde-manger est plein à craquer
Faut croire qu'elle a quelque chose de particulier
Lisette qui craint la disette
Repost 0

Articles Récents

Catégories