Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

27 mai 2015 3 27 /05 /mai /2015 10:53
Une promenade dans le jardin de l'amour dont chaque parterre fleuri représente une facette de l'amour
Une promenade dans le jardin de l'amour dont chaque parterre fleuri représente une facette de l'amour

Mon recueil, Dans les Allées de l'amour" est disponible sur AMAZON.fr. et FNAC.fr. sous son titre!

N'hésitez pas, vous qui lisez mon blog, il y a de la passion, de la sensualité, de l'humour, des histoires coquines, des tristesses aussi et surtout du désir, de l'attirance et la vie, la vie qui court exprimés en mot simples, justes, en rimes musicales qui, en elles-mêmes vous emmènent dans ces diverses facettes de l'amour et du désir de notre monde actuel, décortiquant parfois des réflexions profondes de façon coquines et légères...

Et un poème sur le désir, les désirs ....

LA PETITE ROBE À GODETS ( à la mode à nouveau pour notre plaisir!)

Il désirait la petite robe à godets, courte à souhait

pour s'y promener durant quelques heures de loisirs,

juste pour le plaisir

de goûter à deux dans l'innocence des vingt ans

ou celui des souvenirs de "dans le temps".

Les bouches s'encolleraient, se goûteraient lentement...

avec la fougue des vingt ans

ou ce plaisir si précieux lorsque l'on approche de l'âge des adieux

et que l'ardeur n'y est, peut-être, plus autant,

mais le plaisir encore plus goûté, goûteux,

apprécié, libéré, des appréhensions de la jeunesse qui stressent.

.........

Il aimerait passionnément la petite robe à godets, courte à souhait,

juste pour le plaisir de la soulever

et d'y découvrir tant de si belles surprises

dont il a souvenir ou bien ce tout nouveau désir.

Jeux amoureux à loisir

des après-midi durant, tout en merveilleux soupirs.

Repost 0
28 février 2014 5 28 /02 /février /2014 13:55

Un poème aujourd'hui sur une de ces rencontres inattendues, qui peut-être ne se produisent qu'une fois dans la vie. Un homme tombe follement amoureux de vous, se jette à vos pieds, vous prodique que des mots que vous avez toujours souhaités entendre, en profusion, vous les répète à l'envi, tellement que vous le croyez finalement, vous supplie de le croire, de le prendre, de l'aimer. Est-ce possible. Je vous dis OUI! C'EST POSSIBLE même à un âge avancé.

 

Et je vous dis: PRENEZ CE BONHEUR!!!! C'est tout, et à vous deux de jouer, laisser vibrer l'amour, laisser fleurir les sentiments, sans aucune retenue

 

 

 

CAMBRIOLEUR - PYROMANE

 

 

 

Tu m'as dérobé un bout de coeur, mon cambrioleur.

L'aurais-tu caché sous ton gilet

ou peut-être épinglé sur ton revers, tel un bijoux de Cartier?

 

Mon cambrioleur, entré un soir sur la pointe des pieds,

tu t'es glissé dans mon lit

et tu m'as fait virevolter, comme une toupie,

des plus folles de tes envies,

transformant mon corps en un champ de fleurs,

ondulant au souffle de ta passion,

incendie irradiant jusqu'au plus profond,

presque une douleur, une peur ...

 

Mon pyromane

qui me murmure des mots d'amour, brindilles incendiaires

que mon coeur accueille dans ses plus lointaines sphères

Mon corps est en flamme

sous l'emprise de tes mains

le reconnaissant dans tous ses recoins;

Il est astre fluorescent s'élevant au firmament.

 

Mon cambrioleur-pyromane

tu as dérobé un bout de mon coeur.

Moi, ... j'ai croqué le tien tout entier

et je ne te le  rendrai pas demain.

 

 

 

Le DÉSIR

 

Un de mes pastels de 2001

mais le sujet est toujours d'actualité!!!

 

 

LE DESIR - comment représenter le désir en image,

Repost 0
26 mai 2010 3 26 /05 /mai /2010 09:58

LA PASSION - C'est épuisant, c'est passionnant, c'est sublime, ça n'arrive pas tous les jours, ça ne dure pas toujours mais ...

 

 


IL FAUT EN PROFITER QUAND CELA ARRIVE, SANS pour autant


SE LAISSER DÉTRUIRE et LA DETRUIRE ... ATTENTION!


 

La faire durer est un art! et cela implique la laisser respirer ...un peu de distance ne peut qu'être bénéfique et ... de variété!

 

Et il faut la respecter comme aussi le désir, le laisser venir et

 

NON LE COMMANDER, L'EXIGERl


 

LAISSER VENIR LE DESIR ET IL VIENDRA A SON HEURE!


 

 


LA PORTE



La porte ... elle reste close,

il ne viendra pas, pas ce soir ...,

pour rien elle l'attendra,

qu'il vienne, tel un tourbillon d'air frais

s'installer devant elle tel un volcan en éruption.


La porte reste close,

la lave ne coulera pas ce soir

les emportant dans son sillon

vers les terres fertile de l'éros.

C'est ce qu'il attend d'elle depuis si longtemps,

qu'elle le suive dans ses fantasmes, sans ses craintes.


Un autre soir ...

à l'improviste, à minuit tapant, la porte il força doucement.

Ses pas silencieux elle entendit, ses mains cherchant elle sentit,

son visage elle lui tendit et ses yeux la trouèrent,

la clouèrent dans son désir constant,

l'emportant dans les tréfonds de sa syché d'intense désir,

sans ménagements.


Son corps répondit encore réticent

puis se lâchant, s'éffondra dans le volcan incandescent,

Eros les apelle à l'engloutissement.

Il appelle, ... ne souffre point de relâche,

les urgeant dans l'inconscience du moment.


Eros commande et dirige la passion

 

 

 

 

 

DANS LE VOLCAN D'EROS

 

Aquarelle

 

 

dans-le-volcan-deros2-500.jpg

Repost 0
7 septembre 2008 7 07 /09 /septembre /2008 11:13

L'amour, LE THEME ETERNEL, SOUS TOUTES CES FACETTES  comporte aussi cellui de L'INFIDELITE, n'est-ce pas qui s'est drôlement compliqué et , d'un autre côté, facilité du fait de la contraception. Les relations ont changé mais à la base restent les mêmes...


À savoir, que lorsque une femme tient à un homme elle le veut fidèle et elle l'attend, ne peut plus faire autrement que de se donner qu'à lui seul,, ... en principe. Il en va de même pour l'homme, il veut être le seul et l'unique et veut en être sûr; de son côté, c'est à voir s'il ne se laisse pas tenter par de petites excursions ailleurs. De plus en plus de femmes d'ailleurs le font aussi. Le cacher et mentir, omettre de le dire, se retenir et se contrôler et laisser passer afin de ne pas briser ce qui est bon et valable.... that is the question! À moins que ce soit si évident, que la question ne pose même pas de loin et que les deux filent l'amour parfait, idéal qui existe il est vrai et c'est merveilleux!

Maintenant si les deux sont llibres comme le vent, pris par leurs professions et leurs amis et le sport - une vie bien organisée par exemple, celle des célibataires heureux de leur état (pas ceux qui souffrent de la solitude) et ils en existent de plus en plus  aujourd'hui (ça n'a rien à voir avec les célibataires endurcis d'autrefois ou les vieilles filles de dans le temps!), la question de la fidélité se pose d'autant plus et le désir devient souvent le seul critère ainsi qu'une entente  agréable à laquelle veiller pour ne pas offusquer et briser. Le désir à cultiver ... dans la liberté ...

Les relations entre hommes et femmes étant si complexes, il y a des situations dans lesquelles le désir. pour être maintenu et ou la liberté affichée exige, et où le respect mutuelle de la vie de l'autre implique des situations étranges telle que celle décrite dans le poème qui suit. Le désir est bien présent, la volonté d'être le seul, la seule et unique se fait sentir car l'entente l'exige, la liberté mutuelle est exigée, personne n'est brimé et n'accepte de l'être mais tout cela induit curieusement une certaine infidélité que les deux ne peuvent faire à moins d'accepter car chacun a quelque chose auquel il tient et qu'il ne veut, ne peut pas abandonner. Il faut alors composer, faire avec si l'on ne veut pas rompre..

Les raisons peuvent être le travail accapparant , voyages, qui fait que l'on n'est pas très disponible, un désir, besoin de relations intenses qui seraient étouffées dans l'attente, des vies trop différentes (il ne faut pas oublier qu^à partir d'un certain âge les vies sont bien installées chez ces célibataires-là et les buts de vie aussi) , trop grande différence d'âge, responsabilités qui pèsent et ne permettent pas de nouvelles, etc... tant et tant de raisons! Un projet de vie telle une fonder une famille n'entre pas en jeu puisque ces célibataires-là n'y songent pas le moins du monde, ont mis un point final à cette idée. Cela change considérablement l'optique

Mais, lisez le poème:





PRISONNIERS


Il la tient en suspens,
à l'attente la suspend
puis la dépend
mais quand? ... cela dépend ...
C'est un jeu savant

Elle l'attend; ... sait qu'elle le tient,
l'appelle, le retient contre toute attente.
Mais ce n'est qu'a son heure qu'il vient
quand la brûlante envie le tient,
que ce quelque chose se passe,
grille et brille
ce quelque chose nommé envie,
l'envie ouvrant les coeurs qu'importe l'heure

En attendant, elle le remplace
et place un autre en deuxième classe,
non pas à sa place, celle qui lui revient,
à laquelle il tient,
en attendant que ça se passe,
que l'envie se mette en place
car l'envie la tient.
C'est un jeu savant ...
se poursuivant durant un temps

Qui souffre, qui gagne?
Allez savoir,
mais je dirais que c'est l'envie qui reste en vie
tant que l'attente les tient en suspens.
Libres comme le vent ils sont
pourtant prisonniers du désir tout autant.


On pourrait en dire bien plus ...
Repost 0
8 août 2008 5 08 /08 /août /2008 10:53

Encore un beau poème d'amour qui j'aime bien.



 Il est TOUT EN FINESSE, EN DOUCEUR, EN SENSUALITE.



La passion la gâcherait, le lien plus définit aussi.



C'est une relation nécéssitant liberté, respect; elle a son propre fonctionnement et il faut la laisser telle quelle, s'épanouir lentement en en respectant le fonctionnement qui lui permet de garder son essence: une attirance sensuelle très profonde et irrésistible. La distance et la finesse en son le moteur mais n'en sont pas exlu le caractère très précis - un accord sexuel et sensuel électrique qui en sont la base et le ciment à ne pas gâcher par d'autres considérations pragmatiques et usuelles.





UNE RELATION JUSTE POUR LE PLAISIR - CE QUI N'EST PAS SI EVIDENT QUE CA, L'HOMME (et j'entends par cela aussi et peut-être surtout la femme) désire toujours plus, la femme ayant à songer à la sécurité de la famille, des enfants et l'homme à son héritier, à sa lignée légitime.

Je ne suis plus préoccuppée par tout ça à mon âge vénérable de  67 ans,
(eh oui!! je n'en reviens pas moi-même!) et ainsi débarassée de ce genre de considérations. La mort ne me préoccuppe pas ayant eu à la regarder en face tant de fois; elle est inéluctable donc inutile de s'en préoccupper. Il faut vivre et le plus pleinement possible chaque instant même s'il s'agit de souffrir car cela aussi c'est vivre et vibrer profondément!! 


C'est le "bla" qui est l'ennemei, le nul, le zéro de vie.


J'ai donc le privilège de vivre autre chose mais il a fallu bien du temps pour que je m'y fasse, que je me déprogramme afin de faire la place à cet autre chose, que je l'accepte et en assume les limites, les contraintes sans pour autant me brimer. Que je  le laisse fleurir doucement
en moi, avec le temps et mon évolution, mon raisonnement aussi, à tâtons souvent , parfois â contretemps. Cela tient mais on ne sait jamais combien de temps et finalement la durée n'en est pas le point capital, ce n'est pas si important, ce n'est pas le plus important.

C'EN EST LA QUALITE










FROISSEMENT DE SOIE


Il y eut ces cadeaux déballés,
ces papiers de soie froissée ensemble.

Il y eut cette brouille,
un froissement de silence
finalement sans importance!
car il y avait la soie froissée, caressée
juste comme ça,
ces cadeaux à ouvrir, à découvrir,
le plaisir en souvenir

C'est le soyeux froissement, je crois, qui fait que nous déballons à nouveau ces cadeaux de soie,
froissons la soie, soyeusement caressée,
juste comme ça,
pour le plaisir ...


Et une de mes peintures, à l'encre de chine, donc il faut la reussir du premier coup car on ne peut pas retravailler. Cette image de couple est toute en douceur, en entente parfaite.

C'est ainsi que je vois l'amour dans un couple, égal la forme que cela prend. C'est beau je trouve, l'amour!


DOUCE ENTENTE




Repost 0
5 août 2008 2 05 /08 /août /2008 09:19


Un poème que j'aime bien parlant'une relation, sensuelle, silencieuse, mystérieuse, entre deux personnes qui craignent de s'aventurer plus en avant et pourtant se revoient souvent parce que c'est irrésistible, irrépressible et si merveilleux.


Quelque chose tient et pourtant la vie de chacun le retient ... à ne pas toucher, à laisser telle quelle - unique!



POUDRE POUDREUSE


Il fuit, s'enfuit de ce silence chargé
de ce silence de poudre fine
se déposant sur deux amoureux
transparents d'émotions affleurant en questions,
enveloppant d'un voile nacré
les gestes savants, se suffisant, si parlant
de ce que dire ne se peut, ne se veut,
de ce qu'il craint:
l'amour, ce sentiment qui retient.

Il fuit, s'enfuit
laissant planer ces mots murmurés
dans un silence diaphane ... .

Restent les traces dans la poudre poudreuse
de la sensualité partagée


J'aime bien ce poème, et vous?



Je vous donnerai bientôt des nouvelles de mon exposition et Soirée poésie. Pour le moment - pas le
temps ... et je profite du beau temps!!! Vous aussi!




Repost 0
18 mars 2008 2 18 /03 /mars /2008 22:24

Donc, comme en titre une de mes AQUARELLES pour accompagner le poème de l'article précédent

"LENTEMENT" , poème d'amour sensuel .

vous aurez sûrement remarqué que rien que les voyelles utilisées dans ce poème  insinuent la sensualité, suggèrent des images en quelques mots répétés. Cela m'est venu tout seul, ce fut une évidence. 

L'aquarelle que j'ai peinte longtemps avant, elle aussi est venue toute seule; les rondeurs m'ont entraînées, c'est tout car au début je ne savais même pas ce que j'allais peindre à part que ce serait une femme.




LENTEMENT


Femme-aux-cheveux-longs.jpg

Je vais vous laisser pour les jours de Pâques car je pars à la montagne, au Bain Thermal d'Ovronnaz au Valais, dans les Alpes Suisses pour  RIEN FAIRE!!! et me faire ponponner un peu. Peut-être encore le dernier ski si les conditions sont optimales - je ne prends pas de risques! 

La JOURNEE MONDIALE DE LA POESIE FUT UN VRAI SUCCES . 150 PERSONNES ENVIRON. 

Les enfants furent très choux et nos poèmes très apprécies et bien mis en scène. J'ai reçu des félicitations pour les miens. Je vous enverrai des photos prochainement si elles sont bonnes. 


Merci à vous tous! Savez- vous que vous êtes plus que 13 000 à me lire pour 34 500 pages. Je n'en reviens pas!!.



Mon blog est dorénavant visible sur un autre site d'Annuaires (ils sont venus me chercher) qui s'appelle

                             
                           fr. wedoo.com




Mon voeux pour vous:
que vos souhaits les plus chers éclosent ce printemps comme ce petit poussin!!


PÂQUES  (une de mes aquarelles)



paques.jpg






MON VOEUX POUR VOUS: QUE TOUS VOS SOUHAITS ET DESIRS LES PLUS CHERS SE
REALISENT CE PRINTEMPS!!
Repost 0
14 mars 2008 5 14 /03 /mars /2008 20:57


UNE ERREUR S'EST PRODUITE ET UN DEUXIEME DE MES POEMES, ATTRIBUE A QUELQU'UN D'AUTRE, EST INCLUS DANS LE PROGRAMME DE LA LECTURE-SPECTACLE POUR LA JOURNEE MONDIALE DE LA POESIE.


Et bien, vous savez quoi,  j'ai rattrappé de justesse une grande erreur dans le programme de la LECTURE-SPECTACLE de dimanche pour La JOURNEE MONDIALE DE LA POESIE.  La metteur en scène s'est trompée et a attribué  un  autre de mes poèmes à une autre poétesse!!

À prime abord , en voyant le programme, je m'étais dit:  "tiens l'autre poète a  donné le même titre à un de ces poème ..." et puis, ce matin  je me suis dit, mais je crois bien avoir envoyé après-coup le poème, intitulé "LENTEMENT"  au metteur en scène en plus des deux poèmes officiels car je pensais qu'il se laisserait  bien jouer. Et effectivement, il fut choisi!!! en plus de l'autre "DIS-MOI" qui figure dans l'article précédent.

On fera une annonce de rectification à ce sujet avant le spectacle et  on insèrera un poème de l'autre poétesse à la dernière minute dans le spectacle car elle est un membre des Poètes de la Cité de longue date... J'aurais apprécié qu'elle annonce l'erreur d'elle-même car elle, elle devait bien savoir que ce n'était pas son poème!  Mais bon, c'est la vie!  Ce serait un cas de droits d'auteur ou de plagiat mais tout est arrangé et heureusement que j'y ai pensé à temps. 

UNE PREUVE DE PLUS QUE VOUS FAITES UN BON CHOIX EN ME LISANT, LA QUALITE EST PRESENTE, L'ORIGINALITE AUSSI! Ce n'est pas pour me vanter, mais les confirmations se multiplient, donc je suis amenée de plus en plus à le croire.


J'ai d'ailleurs interprété ce poème lors de mon Récital de poésie le 14 novembre 2007

Voici le poème en question que j'aime beaucoup.





LENTEMENT


Ta main glisse 
Sur mes contours lisses
Lentement elle lisse
Et le plaisir se tisse,
Se glisse dans nos coeurs en lice.
Tes yeux m'embrassent
Lentement me brassent
Le temps passe.
Toujours ta main lisse
Et tu glisses entre mes plis lisses.
D'émerveillement tu soupires
Ton parfum je respire
M'enivre et vibre
J'expire et admire.
Tu découvres mon désir
Et lentement tu lisses,
Entres en lice.
Je soupire, tu expires.
Mes yeux t'accrochent
Tu croches, je décroche.
Lentement tu glisses,
Entre mes plis tu lisses
Le plaisir se tisse.
Nos coeurs se réjouissent
Nos corps s'esquissent
Et peignent une esquisse.
Lentement tu lisses
en moi tout est lisse de délice
Une esquisse lentement se tisse.
Tu lisses
Je perds mes repères
Et glisse
Lentment nos coeurs se réjouissent
Une esquisse se tisse tout en délices.
Repost 0

Articles Récents

Catégories